France
Société | 07.01.2010 - 19 h 19 | 9 COMMENTAIRES
Vidéo: Le discours à l’origine de la loi homophobe en Ouganda
Publié par
Découvrez le discours de l'évangéliste américain Scott Lively qui a servi de fondation à la proposition de loi homophobe déposée devant le Parlement ougandais.

Box Turtle Bulletin (BTB), un site américain qui recense et analyse les actes d’homophobie, et Ex-Gay Watch, un autre blog d’infos gays, viennent de récupérer les vidéos du discours de Scott Lively, l’un des trois activistes évangélistes américains à s’être exprimés pendant la conférence anti-gay qui s’est tenue à Kampala, capitale de l’Ouganda, du 5 au 7 mars dernier. Le montage réalisé par BTB met en regard la rhétorique de Scott Lively et ses répercussions, et dénonce les contre-vérités du prédicateur.

Pour la première fois, nous avons l’occasion d’être les témoins de cette “bombe nucléaire”.

“PROGRAMME ANTI-GAY”
C’est cette conférence qui a déclenché le dernier “programme anti-gay” du pays qui a finalement conduit à l’actuel “Anti-Homosexuality Bill”, une proposition de loi sur laquelle le Parlement d’Ouganda devrait se prononcer dans les jours à venir (lire notre article). Cette proposition de loi prévoit entre autres des peines de prison à vie pour les homosexuels et la peine de mort pour les homosexuels séropositifs et les homosexuels “récidivistes”, accusés alors d’homosexualité aggravée.

Les deux autres évangélistes américains à prendre part à cette conférence étaient Don Schmierer, membre de Exodus International, et Caleb Lee Brundidge de l’International Healing Foundation, deux organisations qui prétendent que le Christ peut soigner les homosexuels.

Scott Lively est, quant à lui, le président de Defend the Family (“Défendons la famille”) et d’Abiding Truth Ministries, une organisation qui a reçu la classification de “Hate group” (goupe haineux) par le Southern Poverty Law Center aux États-Unis. C’est aussi lui qui a co-écrit en 1995 un livre intitulé Pink Swastika – Homosexuality in the Nazi Party, dans lequel il expliquait que “les nazis étaient en fait un mouvement gay”, et qu’”il ne faisait aucun doute que la violence fasciste était en fait une conséquence de l’homosexualité”.

“DANGEREUX VIOLEURS D’ENFANTS”
Pendant cette conférence à Kampala, il a largement insisté sur le fait que “les homosexuels ne s’intéressent pas en réalité aux adultes”, que ce sont de “dangereux violeurs d’enfants” (voir la première vidéo, ci-dessus et ici), jouant sur les clichés auxquels croit une majorité d’Ougandais (les homos sont des prédateurs, l’homosexualité n’existe pas dans la culture africaine…). Deux semaines après cette conférence, Scott Lively s’est vanté publiquement de son discours et l’a qualifié de “bombe nucléaire contre la stratégie gay en Ouganda”.

Print This Post
 
LES réactions (9)
  • Par pandadusiam 07 jan 2010 - 20 H 04

    C’est effarant de voir la façon avec laquelle, on peut manipuler des populations sous des pretextes vicieux et avec des arguments simplistes et dangereux pour les personnes sans défense qui risquent d’en être les victimes.Certains pays sont plus sensibles que d’autres à ce genre d’influence, mais chez nous aussi, il y a sûrement le même genre d’énergumènes qui traînent partout.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par GouineMum 08 jan 2010 - 0 H 20

    Qui sème la haine récolte la violence. A bons entendeurs.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Phil86 08 jan 2010 - 9 H 55

    la place de ces gens-là est en prison…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Kmanders 08 jan 2010 - 11 H 21

    N ‘ importe quoi GouineMum….Parce qu ‘ à votre avis , le rapport de force , il penche de quel côté ? Et puis quand on sait tout ce qui a pu se passer dans ce pays , les atrocités qui y ont été commises …

    Pfff !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Christophe Martet 08 jan 2010 - 11 H 46
    Avatar de Christophe Martet

    @Kmanders
    Encore une fois, les commentaires doivent être liés au sujet de l’article. Merci de ne pas mettre en cause les personnes qui commentent. Cela n’a pas sa place sur Yagg.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Kmanders 08 jan 2010 - 12 H 34

    Des prédicateurs de ce genre , il y en a un certain nombre et ce discours n ‘ est pas nouveau …

    C e qui importe , c ‘ est de se demander pourquoi il a plus de répercussion maintenant .

    Signaler ce commentaire

     
  • Par helene 08 jan 2010 - 17 H 24

    Est-ce que les associations auxquelles ces homophobes professionnels appartiennent possédent des sociétés correspondantes en France?

    Si oui une visite s’impose!

    Ils se disent protestants, la confédération protestante de France (pas fonciérement réactionnaire il faut le dire) ne pourrait-elle pas se désolidariser?

    Ce sont des vies humaines qui sont menacées.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Christophe Martet 08 jan 2010 - 17 H 31
    Avatar de Christophe Martet

    @ helene
    entièrement d’accord avec toi. Ces types sont effrayants de haine.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par alex 08 jan 2010 - 18 H 07

    OK, ces trois vidéos sont pathétiques et plus. Certes, ce n’est pas une forme nouvelle d’homophobie, mais elle est toujours aussi odieuse, et par surcroît lorsqu’elle soutient des dispositifs législatifs aussi atroces que ceux qui risquent d’être prochainement mis en place en Ouganda.
    Mais un commentaire s’impose sur la façon dont l’association qui met en ligne ces vidéos dénonce l’homophobie. Si vous prenez le temps de visionner la troisième vidéo, à partir de la sixième minute environ, l’association construit son plaidoyer contre le pasteur qui vient d’indiquer les trois « causes sociales » de l’homosexualité. Et l’argumentaire de l’assoce me semble plus épouvantable encore : il s’agit de dire que des centaines d’études scientifiques prouvent que l’homosexualité est innée : 1) on est homo selon le nombre de frères aînés et l’ordre de naissance ; 2) la propension s’accentue chez les gauchers ; 3) l’orientation est mesurable via les écarts entre l’index et l’annulaire ; 4) hétéros et homos n’ont pas la même spirale de cheveux (les chauves sont une fois de plus écartés) ; 5) et bien sûr, tout cela se retrouve dans les structures du cerveau et la cognition. Ces 5 argumentaires – développés à la 6ème minute de cette même vidéo ! – sont typiques d’un enfermement détestable dans la paire biologique/social. Pourquoi ne pas proposer des tests de combustion sur les homos ? Franchement, à vouloir faire entrer l’homosexualité dans la case « science », en faisant l’économie de son historicité, à vouloir absolument reprendre la guillotine de la vérité et de la fausseté, on conduit le questionnement vers un mur en béton. Cette rhétorique de l’authenticité scientifique comme gage d’acceptation sociale nous fait dépendre d’un tube à essai pour avoir le simple droit d’exister. Bref, le plaidoyer de l’association qui a utilement mis ces vidéos en ligne est une catastrophe politique qu’on taxerait facilement d’homophobie en France, et à juste titre. « On ne peut pas détruire la maison du maître avec les instruments du maître » (Audre Lorde) !

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.