array(27) { ["SERVER_SOFTWARE"]=> string(6) "Apache" ["REQUEST_URI"]=> string(135) "/2009/12/10/marjolaine-boutet-historienne-des-series-plus-belle-la-vie-donne-une-image-extremement-positive-de-l%E2%80%99homosexualite/" ["REDIRECT_STATUS"]=> string(3) "200" ["HTTP_HOST"]=> string(8) "yagg.com" ["HTTP_X_REAL_IP"]=> string(13) "68.180.231.30" ["HTTP_X_FORWARDED_FOR"]=> string(13) "68.180.231.30" ["HTTP_CONNECTION"]=> string(5) "close" ["HTTP_ACCEPT"]=> string(3) "*/*" ["HTTP_USER_AGENT"]=> string(83) "Mozilla/5.0 (compatible; Yahoo! Slurp; http://help.yahoo.com/help/us/ysearch/slurp)" ["PATH"]=> string(28) "/usr/local/bin:/usr/bin:/bin" ["SERVER_SIGNATURE"]=> string(0) "" ["SERVER_NAME"]=> string(8) "yagg.com" ["SERVER_ADDR"]=> string(9) "127.0.0.1" ["SERVER_PORT"]=> string(2) "80" ["REMOTE_ADDR"]=> string(13) "68.180.231.30" ["DOCUMENT_ROOT"]=> string(32) "/home/yagg/public_html/yagg.com/" ["SERVER_ADMIN"]=> string(18) "[no address given]" ["SCRIPT_FILENAME"]=> string(41) "/home/yagg/public_html/yagg.com/index.php" ["REMOTE_PORT"]=> string(5) "38102" ["REDIRECT_URL"]=> string(129) "/2009/12/10/marjolaine-boutet-historienne-des-series-plus-belle-la-vie-donne-une-image-extremement-positive-de-l’homosexualite/" ["GATEWAY_INTERFACE"]=> string(7) "CGI/1.1" ["SERVER_PROTOCOL"]=> string(8) "HTTP/1.0" ["REQUEST_METHOD"]=> string(3) "GET" ["QUERY_STRING"]=> string(0) "" ["SCRIPT_NAME"]=> string(10) "/index.php" ["PHP_SELF"]=> string(10) "/index.php" ["REQUEST_TIME"]=> string(10) "1464287722" }
Culture, Livres, Télé | 10.12.2009 - 12 h 07 | 0 COMMENTAIRES
  • ally mcbeal
  • Docteur Doogie
  • fais pas ça
  • Fais pas ci
  • Friends
  • glee
  • How I met your mother
  • Julie Lescaut
  • Les mystères de l’Ouest
  • Marcus Welby
  • Marjolaine Boutet
  • Modern Family
  • Neil Patrick Harris
  • plus belle la vie
  • queer as folk
  • série gay
  • série lesbienne
  • St Elsewhere
  • Starsky et Hutch
  • United States of Tara
  • will and grace

Marjolaine Boutet, historienne des séries: « Plus belle la vie donne une image extrêmement positive de l’homosexualité! »

Publié par
À l'occasion de la parution des "Séries télé pour les Nuls", l'historienne des séries Marjolaine Boutet, qui en est l'auteure, revient sur la place des gays, des lesbiennes et des trans dans les séries, tant anglo-saxonnes que françaises. Interview.

Marjolaine Boutet Les Séries pour les NulsÀ l'occasion de la parution des Séries télé pour les Nuls, l'historienne des séries Marjolaine Boutet, qui en est l'auteure, revient sur la place des gays, des lesbiennes et des trans dans les séries, tant anglo-saxonnes que françaises.

À quel moment les homosexuels ont-ils fait leur apparition dans les séries? Pendant longtemps l’homosexualité des personnages et des acteurs de série obéissait à la célèbre règle du "don’t ask, don’t tell". Pour vous donner une idée, le premier baiser entre deux hommes dans un soap opera date d’août 2007. L’apparition des homos sortis du placard en tant que personnages principaux est récente, cependant dès les années 70 les séries américaines comptent des personnages secondaires gays, mais qui n’ont pas vraiment de vie amoureuse et qui sont plutôt des "sujets" dans un épisode centré sur l’homosexualité. Pourtant, il existe un exemple remarquable d’action du lobby gay autour de l’apparition d’un personnage homo dans une série médicale des années 70 baptisée Marcus Welby. En 1974, un épisode de la série raconte comment un jeune garçon a été violé par son professeur homosexuel. Cette intrigue est à l’origine d’un véritable scandale aux États-unis notamment parmi les lobbies gays et lesbiens à cause de l’amalgame qu’il crée entre homosexualité et pédophilie. Ces protestations ont été tellement énormes que sept annonceurs ont refusé que leurs publicités soient diffusées pendant cet épisode.
Sinon, de nombreuses séries sont crypto gays: Les mystères de l’Ouest, Starsky et Hutch… mais la mode des homos dans les séries télés date de la fin des années 90 avec Will and Grace, et l’année d’après en Angleterre avec Queer as folk. Ces succès amènent à l’avènement aux États-Unis au début des années 2000 de Queer as folk version américaine et de The L Word.

Qu’en est-il aujourd’hui du traitement de l’homosexualité dans les séries? Aujourd’hui, comme la tendance des années 2000 est, à mon avis, le politiquement incorrect, on parle de plus en plus facilement d’homosexualité dans les séries. Mais ce qui me semble intéressant avec les exemples de United States of Tara et de Glee, c’est que les séries mettent en scène non plus l’adulte homosexuel, mais l’adolescent homosexuel, traité du point de vue des parents. Ainsi, l’homosexualité du fils dans United States of Tara n’a pas d’incidence sur la façon dont il est traité. L’homosexualité n’est plus un problème désormais dans les séries américaines, c’est un simple fait.

Modern Family, l’adaptation de Fais pas ci, fais pas ça, une des nouvelles séries de la rentrée américaine, qui met en scène différents modes d’éducation, compte un couple gay qui vient d’adopter une petite fille. L’homoparentalité devient également un élément presque normal dans les séries américaines. Dans Glee, l’un des personnages principaux a d’ailleurs deux papas, que l’on n’a pas encore aperçus dans la série.

Print This Post
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.