Un lundi 16 novembre. Un lundi comme un autre? Voire. C’est « le » lundi, pour tous ceux qui depuis fin octobre travaillent au montage de The Sound Of MusicLa Mélodie du bonheur – qui sera à l’affiche du Théâtre du Châtelet à partir du 6 décembre prochain. Car ce 16 novembre là marque le cinquantenaire exact de la création du musical à Broadway. On répétait à Ivry la nouvelle production de l’ouvrage, création parisienne d’envergure qui va occuper le devant de l’actualité des spectacles toute cette fin d’année.

Nous étions à Ivry, ce jour-là. Puis au Châtelet – nous voulions capter l’humeur de ces répétitions, en apprécier la saveur, et jouir de ce statut privilégié d’observateur de ce que le public ne voit jamais: la cuisine, le travail minutieux, l’invention et la naissance d’un spectacle. Et le faire partager à nos yaggeurs et yaggeuses, via ces quelques moments pris ça et là au cours des répétitions auxquelles nous avons assisté. Presque des « images volées », des instants arrachés à l’intimité du travail des artistes entre eux, sous la férule de leur metteur en scène Emilio Sagi et du chef d’orchestre Kevin Farell, tout d’abord à Ivry, ce 16 novembre passé, à la Manufacture des Œillets, lieu de répétitions du Théâtre du Châtelet, puis au Théâtre, alors que toute l’équipe prenait possession pour la première fois du plateau et du décor. Un apéritif en forme de making of, avec ses imperfections et toute la saveur du travail en devenir, une avance sur plaisir que nous prolongerons à l’occasion de plusieurs épisodes à venir consacrés à ce Sound of Music – qui d’ores et déjà s’annonce comme un fabuleux moment de musical tel que Paris n’en a connu depuis fort longtemps – et à ses artistes et maîtres d’œuvre.

Christophe Mirambeau

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.