Vendredi dernier, l’homme d’affaires et président du Sidaction Pierre Bergé s’exprimait sur France Info sur des sujets aussi variés que les propos homophobes de Christian Vanneste, la discorde Ségolène Royal-Vincent Peillon, sa vente d’objets d’art, etc. (lire article précédent). Mais les paroles les plus retenues depuis restent ses critiques prononcées contre le Téléthon, qui ont provoqué un tollé quasi-général dans la sphère publique à quelques jours de l’édition 2009 de la fameuse émission de télé. La polémique ne cesse d’enfler, invitant à sa table personnalités politiques, people, associations…

Lors de cette interview, Pierre Bergé émettait trois principales critiques à l’encontre du Téléthon. Tout d’abord, le fait que des enfants soient mis en vitrine de l’émission pour attendrir et émouvoir les spectateurs: « je trouve absolument inadmissible que le Téléthon montre des enfants myopathes en exhibant leur malheur ». Ensuite, le fait que les fonds soient mal utilisés: il accuse les organisateurs d’avoir « trop d’argent » et « d’acheter des immeubles » même s’il « n’accuse personne de détourner de l’argent » mais que « 100 millions pour le Téléthon ne sert à rien ». Enfin, il regrette que cette émission « parasite la générosité des Français d’une manière populiste », ce qui pénalise les autres associations, dont la sienne, Sidaction. Il justifiait enfin le fait qu’il puisse se permettre ces déclarations en révélant qu’il était lui-même myopathe.

LES ASSOCIATIONS CHOQUÉES
Des propos qui ont provoqué une véritable onde de choc. L’AFM, Association française contre les myopathies, s’insurge contre de telles accusations: « l’AFM ne fait évidemment aucun placement financier dans l’immobilier (…) mais nous engageons parfois des moyens financiers dans la construction et dans le bâtiment (…) toujours en lien avec nos missions sociales », répond Laurence Tiennot-Herment, sa présidente, « cette accusation de populisme est une insulte pour nos malades et nos enfants ».

Aides critique ouvertement les propos du président du Sidaction: « ce n’est pas vrai que le Téléthon phagocyte les dons des Français. Il ne nous a jamais gênés », a déclaré hier le directeur général de l’association Vincent Pelletier, « je suis très en colère et ces propos m’ont surpris. Ce sont des déclarations incompréhensibles, qui sont loin des positions des associations de lutte contre le sida. Nous travaillons depuis des années avec l’AFM, on n’est pas des frères ennemis, loin de là. L’argent du Téléthon sert l’ensemble des recherches sur la thérapie génique et donc indirectement toutes les causes, y compris le sida », a t-il ajouté.

Axel Kahn, pionnier de la recherche génétique en France, « comprend la démarche de Pierre Bergé » mais estime « qu’il a eu tort de dire tout cela ». Et d’ajouter: « Bien sûr la charité-spectacle mise en scène par l’AFM est pour quelque chose dans le succès du Téléthon. Bien sûr, je suis comme lui choqué de voir que le Sidaction récolte de 10 à 20 fois moins d’argent que le Téléthon. Mais je lui dis que même si le Téléthon n’existait pas, le Sidaction ne récolterait pas plus d’argent pour autant ».