Hier vendredi, Pierre Bergé était l’invité de l’émission Parlons net, animée par David Abiker sur France Info. Interrogé par Germain Treille, Samuel Pottier du Figaro.fr et Julien Martin de Rue89, l’homme d’affaires s’est bien sûr exprimé sur la querelle Ségolène Royal/Vincent Peillon, mais aussi sur la nécessité de redonner le pouvoir aux parlementaires (et de permettre au Front national d’y être représenté), l’homoparentalité, Christian Vanneste, l’éventuelle entrée d’Albert Camus au Panthéon, les excès du Téléthon qui « parasite la générosité des Français (…) de façon populiste », les ventes aux enchères au profit de la lutte contre le sida, la Chine et les droits humains, Têtu (qui fête son 150e numéro)…

« IL N’Y A QU’UNE CHOSE QUI EXISTE DANS LA VIE, C’EST L’AMOUR »
Un extrait, qui nous a particulièrement plu (vers la 15e minute de la 2e vidéo): « Je n’ai jamais eu envie d’enfants de ma vie. Mais je n’ai pas dit qu’il ne fallait pas avoir d’enfants. (…) Évidemment que je suis pour l’homoparentalité, évidemment. Il n’y a qu’une chose qui existe dans la vie, c’est l’amour, tout le reste ne tient pas la route. Quand j’ai entendu un député du Nord, Monsieur Vanneste, s’exprimer l’autre jour, mais on se demande même comment quelqu’un comme ça peut exister. C’est absolument scandaleux. C’est une suite de mensonges, c’est un salmigondis incroyable, tout est mélangé. Évidemment homophobie, évidemment pédophilie, parce que naturellement tous les pédés sont pédophiles, c’est bien connu! Tout ça est absolument scandaleux. Et pour revenir sur l’homoparentalité et sur les enfants, et sur les fameux enfants qui ont besoin de deux référents, une mère d’un côté, un père de l’autre, qu’évidemment les pédés c’est un peu dangereux, les lesbiennes aussi, parce qu’on ne sait pas très bien, ça va leur apprendre des déviances, on ne sait pas très bien ce qui va leur arriver… Moi, je voudrais dire une chose, chose qu’un ami à moi un jour m’a dite (…), c’est que tous les enfants mal-aimés, aujourd’hui au moment où nous parlons, tous les enfants maltraités, tous les enfants battus, tous les enfants abandonnés, enfin tous les enfants à qui il est arrivé quelque chose, ils sont tous, tous, les enfants de couples hétérosexuels. »

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.
Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.
Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.