Caster Semenya avait remporté le 800 mètres aux championnats du monde d’athlétisme, en août, avant que cette victoire ne se transforme en « affaire Semenya ».

Caster SemenyaLa jeune femme de 18 ans avait été « suspectée » d’être intersexuée. Avant même la finale, des examens avaient été diligentés pour établir si elle était une femme. L’affaire avait pris une tournure mondiale avec son lot de commentaires parfois déconcertants d’idiotie, mais aussi parfois passionnants sur la question du genre.

En Afrique du Sud, l’affaire avait aussi pris un tour politique. Caster Semenya avait été fortement soutenue et accueillie en héroïne à son retour de Berlin.

Elle conservera son titre mondial que que soit le résultat de l’enquête sur son genre. Le ministre sud-africain des Sports, qui a annoncé la nouvelle, a expliqué que les résultats de ces examens resteraient secrets, en accord avec la Fédération internationale d’athlétisme. Comme dans un cas classique de confidentialité entre un médecin et son patient, a indiqué le ministre. « Parce que Caster est innocente de tout délit, elle conservera sa médaille d’or, son titre de championne du monde du 800 m, son prix », a-t-il précisé.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.