Dans un communiqué, Act Up-Paris appelle à manifester le 1er décembre pour demander aux dirigeants des pays riches de renforcer leur contribution financière à la lutte contre la pandémie dans les pays pauvres.

À J-50 du 1er janvier 2010, année qui devait marquer l’accès universel aux traitements, l’association souligne que « moins de 40% des séropositives et des séropositifs qui en ont besoin ont accès à un traitement antirétroviral à travers le monde ». 
En 2005, les pays du G8 s’étaient engagés à garantir cet accès universel pour 2010. Engagement non tenu. Résultat: une épidémie qui continue ses ravages avec 6000 morts par jour.

« TENIR LES PROMESSES »
« Malgré, souligne Act Up-Paris, les appels répétés des acteurs de la lutte contre le sida dans les pays en développement, des chercheurs et des activistes, les pays les plus riches ont préféré renflouer les caisses de leurs banques plutôt que d’engager les fonds nécessaires pour tenir leurs promesses (soit environ 0,1% de ce qui a été versé aux banques l’année dernière). Et l’association de lutte contre le sida de conclure en citant les noms des chefs d’État et de gouvernement qu’elle cible aussi sur son affiche (voir ci-dessous): « En refusant de répondre à l’urgence de l’épidémie, Sarkozy et son gouvernement, Merkel, Obama, Brown, Harper, Berlusconi, Hatoyama et Medvedev se rendent coupables de millions de nouvelles contaminations et de mort-e-s. »

Le rendez-vous pour la manifestation du 1er décembre est place de la Bastille, à Paris, à 18h30.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.

affiche-act-up-2009big