France
Obama 2009, Société | 10.11.2009 - 17 h 33 | 3 COMMENTAIRES
Vidéo: Quelle place pour les droits LGBT dans l’agenda d’Obama?
Publié par
Pour Yagg, la documentariste Harriet Hirshorn a interrogé trois lesbiennes américaines pour une analyse du bilan de la présidence de Barack Obama, un an après son élection à la Maison Blanche.

Dans la communauté gay et lesbienne de la côte Est, un an après l’élection de Barack Obama, les avis sont… partagés. Harriet Hirshorn a choisi d’interviewé trois femmes lesbiennes engagées, observatrices ou actrices du changement.

Natalia Muñoz est journaliste et confondatrice de Dewberry-Muñoz Communications, une société de conseil en communications et en marketing. Elle est aussi la plus critique sur l’année qui vient de s’écouler et sur le bilan d’Obama, qui a beaucoup parlé du changement sans que celui-ci soit vraiment au rendez-vous. Même si elle reconnaît que des lois importantes sont passées, notamment celle contre les crimes de haine (lire notre article), elle pense que le gouvernement fédéral n’est pas prêt à accorder l’égalité des droits.

Katherine Linton, présidente de Linton Media, et réalisatrice de la série documentaire Lesbian Sex and Sexuality, estime qu’Obama a peur de s’engager à régler les problèmes des gays et des lesbiennes.

Maureen Carney est, elle, conseillère municipale à Northampton, dans le Massachusetts. Pour elle, Obama a consacré les premiers mois de sa présidence à essayer de faire passer la loi sur l’assurance maladie universelle, et il a eu raison.

httpv://www.youtube.com/watch?v=zVCf0ENo1ks

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.

Print This Post
 
LES réactions (3)
  • Par Maria L. 10 nov 2009 - 19 H 57

    Tout le monde voyait en Obama le nouveau Kennedy ou Martin Luther King. Obama n’a pas hésité à se servir de ce jeu des symboles pour s’imposer mais au fur et à mesure que le temps passe, les rides apparaissent mais les duperies s’estompent également.

    N’en déplaisent pour certains mais Obama reste dans la meme lignée que les bush et autres cliton. Toujours à vouloir préserver les intérets américains et cela au plus fort de l’ingérence politique.

    Il a vendu de la poudre aux yeux en déclarant « vous voyez, nous retirons nos troupes d’Irak, nous sommes donc inoffensifs »! Mais où sont parties toutes ces troupes? Ah oui en Afghanistan pour combattre les méchants Talibans qui soit dit en passant étaient leurs alliés. Dernière erreur, sa position vis-à-vis d’Israel! Bref, rien ne m’étonne dans ce constat.

    En ce qui concerne le mariage homo, Obama n’a jamais déclaré qu’il était pour! D’ailleurs en ce qui concerne la proposition 8, il ne faut pas oublier que c’est la communauté noire qui s’est vue reconnaitre ses droits par l’élection d’Obama, qui a en revanche privé la communauté homosexuelles de ces memes droits.

    Comme quoi, noir blanc beur jaune ou autre, c’est le meme combat.

     
  • Par SexToy 12 nov 2009 - 11 H 58

    Petit détail dans la traduction de la dernière intervention : il me semble qu’elle ne dit pas «c’est un double langage qui date de 1984», mais «c’est un double langage comme celui (du livre) «1984», (de George Orwell)».

    Ce qui est nettement plus saisissant, du coup.

     
  • Par JAPD 04 déc 2009 - 22 H 29

    Maria L., votre commentaire, en ce qu’il oppose « la communauté homosexuelle » et « la communauté noire », invisibilise gravement les homosexuelLEs noirEs.

    Les deux choses ne sont pas incompatibles!!! A moins de vouloir blanchir l’image de la communauté gay et lesbienne pour mieux la faire accepter par la société suprémaciste blanche et hétéronormée.

    Ce ne sont pas « les Noirs » qui ont fait « échouer » le mariage gay en Californie. Cet argument fait partie de la rhétorique suprémaciste blanche d’une partie de la communauté gay et lesbienne blanche.

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.