Interviewé par i>télé le 5 novembre, David Douillet a réagi à la polémique suscitée par des extraits de son livre, L’Âme du conquérant, paru en 1997, et cités par Le Canard Enchaîné (lire notre article): « Je ne suis ni misogyne, ni homophobe », s’est défendu l’ancien judoka désormais député UMP des Yvelines.

Dans le livre en question, on peut lire notamment: « On dit que je suis misogyne, mais tous les hommes le sont, sauf les tapettes » ou encore « une femme qui se bat au judo ou dans une autre discipline, ce n’est pas quelque chose de naturel, de valorisant ». Pour David Douillet, ce sont des « expressions communes que tout un chacun peut avoir dans la rue » (sic) et qui ont été sorties de leur contexte par l’hebdo satirique. Du coup, selon lui, « on peut leur faire dire tout et n’importe quoi ».

David Douillet sur i>télé:

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.