On a craqué pour la série mode signée du très grand photographe anglais Nick Knight, dans le numéro hiver-printemps 2009-10 d’Arena Homme+. Des bad boys qui prennent la pose dans des robes en satin kitchissimes: so queer! Cette édition du magazine de mode british (avec Ed Westwick de Gossip Girl en couverture) rend hommage à Ray Petri, styliste gay mort du sida en 1989, à l’âge de 41 ans.

Buffalo, le livre. Un classique.

Buffalo, le livre. Un classique.

BUFFALO: UN GANG, UNE ESTHETIQUE
Ray Petri, d’origine écossaise mais installé à Londres, avait fondé Buffalo (avec le photographe Jamie Morgan) dans les années 80: un posse, un gang, une tribu, une esthétique. Une nouvelle façon de concevoir la mode, largement inspirée par la rue, et qui a influencé un nombre considérable d’artistes, de Jean Paul Gaultier à Jean-Baptiste Mondino. Les membres du gang? Neneh Cherry (remember son tube Buffalo Stance), Nick Kamen ou encore Naomi Campbell. Ray Petri aimait les métissages, l’androgynie (et les bad boys! – Nick Knight s’en est donc souvenu), et les magnifiques photos en noir et blanc de son travail avaient à la fois un côté chic et un autre plus rough, plus direct. Une sorte d’énergie urbaine que Ray Petri a pu mettre en scène grâce à des magazines comme The Face, i-D ou Arena, qui eux-mêmes inventaient une nouvelle manière de parler de la mode.

Photos Nick Knight-Arena Homme+

Photos Nick Knight-Arena Homme+

Ray Petri par Jean-Baptiste Mondino

Ray Petri par Jean-Baptiste Mondino

LES ANNEES NOIRES DU SIDA
L’un des articles de ce numéro hommage raconte que jusqu’à la fin de sa vie, Ray Petri n’a jamais voulu se cacher, alors que les malades du sida étaient tellement stigmatisés à cette époque. Jean Paul Gaultier lui a réservé un siège au premier rang de ses défilés, jusqu’à la fin. Alors même qu’il essuyait les critiques de certains dans le milieu de la mode pour cette attention toute particulière.

L’évocation de Ray Petri me fait aussi penser à Philippe Krootchey, DJ, chanteur, animateur radio, ancien directeur artistique de Têtu, qui nous a quittés il y a cinq ans maintenant. Black, pédé, flamboyant, ami de Mondino, il était so Buffalo. Et il nous manque énormément.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.