Depuis l’arrivée sur la scène militante de Nikolai Alexeyev, la Russie est devenue l’un des pays-phares de la lutte pour les droits LGBT. En parallèle du combat pour l’organisation d’une gay pride à Moscou (la 5e tentative aura lieu le 29 mai), l’une des principales campagnes cette année est l’ouverture du mariage aux couples gays et lesbiens, avec comme figures de proue, Irina Fedotova-Fet et Irina Shipitko. Et leur avocat n’est autre que l’omniprésent Nikolai.

Les trois comparses étaient de passage à Paris la semaine dernière pour un rendez-vous avec l’avocate française Caroline Mecary, qui devrait défendre les intérêts du couple devant la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) le moment venu. Yagg a rencontré le trio, au pied de la Tour Eiffel.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Rappel des faits: le 12 mai dernier, la mairie de Moscou refusait d’enregistrer le mariage d’Irina Fedotova-Fet et Irina Shipitko (lire Revue de web du 12 mai). Elles ont donc saisi la justice, et le 6 octobre, un tribunal a, sans surprise, confirmé le refus (lire Revue de web du 7 octobre). Le couple a profité de ce qu’il n’est pas nécessaire de vivre au Canada pour s’y marier, et s’est uni le 23 octobre à Toronto (lire notre article). C’est en rentrant de Toronto qu’elles se sont arrêtées à Paris.

La cour d’appel doit encore se prononcer, mais là aussi, logiquement, elle devrait donner raison à la mairie de Moscou. C’est à ce moment-là que Caroline Mecary pourra intervenir et saisir la CEDH pour ses clientes.