Les propos de Louis Nicollin, président du club de football de Montpellier, samedi soir sur Canal+, après un match contre Auxerre, illustrent parfaitement le processus de l’homophobie ordinaire (lire notre article). À l’injure verbale répond la menace physique. Parce que Louis Nicollin considère que Benoît Pedretti, le capitaine de l’équipe adverse, est une « petite tarlouze », il peut s’autoriser les menaces: « on va s’en occuper ». Toute la haine des homos est dans cette spirale: les mots, puis les actes. Le président du Montpellier Hérault Sport Club s’est excusé depuis… en faisant preuve cette fois de misogynie: « On peut se parler, se dire les choses. On est des hommes, pas des gonzesses », aurait-il expliqué à Benoît Pedretti.

Sur les terrains de foot et dans les vestiaires, les insultes sexistes et homophobes sont monnaie courante et les joueurs et supporters des équipes gays et lesbiennes en savent quelque chose. La Fédération française de football, et son président, Jean-Pierre Escalettes, répètent à l’envi que des actions sont menées pour lutter contre l’homophobie, mais la preuve est encore faite que ce n’est pas suffisant.

Pensez-vous que Louis Nicollin, président du club de football de Montpellier, devrait être poursuivi pour injure à caractère homophobe?

  • Oui (58%, 254 Votes)
  • Non (39%, 172 Votes)
  • Ne sait pas (3%, 15 Votes)

Nombre de votes: 441

Loading ... Loading ...

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.