Il semblerait que l’homophobie « ordinaire » dans le football ait encore de beaux jours devant elle. Samedi soir, à l’issue d’un match contre Auxerre comptant pour la 12e journée de Ligue 1, Louis Nicollin, président du club de Montpellier, très remonté contre le capitaine de l’équipe adverse Benoît Pedretti dont il estime qu’il a provoqué l’expulsion de l’un de ses joueurs, a traité ce dernier de « petite tarlouze », en direct devant les caméras de Canal+ (vidéo ci-dessous).

« PETITE TARLOUZE »
« Pedretti a tout commandé sur le terrain, lance Louis Nicollin, mais celui-là, quand il viendra à Montpellier, on va s’en occuper. Ce type est une petite tarlouze ». On notera, outre la saillie homophobe, le caractère menaçant des propos (« on va s’en occuper »). Le football français a-t-il besoin de ce genre de sorties en ce moment, notamment après l’épisode lamentable des violences suite au match OM/PSG reporté?

Benoît Pedretti n’a pas manqué de réagir: « J’ai beaucoup de respect pour l’homme et pour ce qu’il a fait à Montpellier, a déclaré le joueur. Mais une insulte comme ça, c’est inacceptable, dire que j’ai commandé alors qu’il y avait un arbitre. Ils vont s’occuper de moi au match retour, on va voir ce que ça veut dire, mais je trouve ça assez grave ».

Le dérapage de Louis Nicollin sur Canal+:
httpv://www.youtube.com/watch?v=aCO9JakpPrw
Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

« L’HOMOPHOBIE, SON FONDS DE COMMERCE »
Les propos de Louis Nicollin ont suscité l’indignation de plusieurs associations LGBT. Le Collectif contre l’homophobie (CCH) souligne que « cela fait des années [qu’il] condamn[e] les multiples dérapages plus ou moins contrôlés de Louis Nicollin qui a fait de l’homophobie son fonds de commerce ».