Jusqu’à aujourd’hui, aucun chercheur ne s’était penché sur Arcadie, le premier mouvement homosexuel français, celui qui aura connu la plus longue vie (28 ans). C’est chose faite grâce à l’historien anglais Julian Jackson, professeur à l’université de Londres, qui lui consacre une étude très documentée et passionnante: Arcadie, La vie homosexuelle en France, de l’après-guerre à la dépénalisation (Autrement).

Dans la lignée de plusieurs chercheurs, à commencer par Georges Chauncey (Gay New York), Julian Jackson revisite l’histoire de l’homosexualité dans les années 50 et 60, avant les événements de Stonewall aux États-Unis ou la création du Fhar (Front homosexuel d’action révolutionnaire) en France.

Dans l’entretien vidéo qu’il a accordé à Yagg, Julian Jackson décrit en détail la personnalité du charismatique André Baudry, qui créa le mouvement en 1954 et qui vit aujourd’hui reclus près de Naples. Il analyse également l’héritage d’Arcadie (où les femmes lesbiennes étaient quasi-absentes) et son écho sur les combats homosexuels d’aujourd’hui.

Interview de Julian Jackson, auteur d’Arcadie – La vie homosexuelle en France, de l’après-guerre à la dépénalisation:

À l’occasion de la sortie du livre, Julian Jackson avait invité le 21 octobre dernier d’anciens arcadiens à une présentation de l’ouvrage. Il y a dans cette rencontre avec la génération qui nous a précédés quelque chose d’unique: dans le milieu gay, il est extrêmement rare de croiser des hommes de 70 ans et plus!

Écoutons ces témoignages. Même s’ils sont parfois nostalgiques d’une époque que leurs cadets détestaient – celle où l’homosexuel devait faire preuve de respectabilité et de discrétion pour être toléré – ils nous parlent aussi de leur combat, dans une France où militer n’était pas aussi facile qu’aujourd’hui. Et ils décrivent un mouvement « sérieux », mais où la drague et la séduction n’étaient pas absentes.

Témoignages d’anciens d’Arcadie:

Arcadie. La vie homosexuelle en France, de l’après-guerre à la dépénalisation, de Julian Jackson, Autrement, 367 p., 23€. À commander ici.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.