Dix ans après son adoption, la loi sur le pacte civil de solidarité (Pacs) ne fait plus débat, sauf pour demander plus de droits et l’accès au mariage pour les homosexuels. Mais cette unanimité (de façade) n’était pas la règle en 1998 et en 1999, années des débats et des votes à l’Assemblée nationale, puisque la droite s’était particulièrement déchaînée contre ce texte: Bernard Accoyer, actuel président de l’Assemblée nationale, parlait de menace sur la civilisation, Christine Boutin brandissait la Bible, Jacques Chirac jugeait le texte inapproprié, Nicolas Sarkozy y voyait une manière de payer moins d’impôts, j’en passe et pas des meilleures.

Le 8 octobre 1998, soit la veille du premier vote avorté par manque de députés socialistes présents en séance et par obstruction de la part de l’opposition de l’époque, France 3 faisait le point sur cette droite qui refusait le Pacs, à une exception près, Roselyne Bachelot. Édifiant (voir vidéo ci-dessus).