Le coup de pied saphique bien placé, c’était le slogan de cette Cunt Punt, soirée organisée au Glazart par Alexandra Arnal samedi soir dernier. À l’affiche, un cru en majorité fraîchement débarqué des States. Seule exception, les Andromakers d’Aix en Provence ont ouvert le bal avec douceur. Le timbre envoûtant de la chanteuse qui nous rappelle celui de Björk a transporté la foule vers un autre imaginaire. Puis changement de décor avec le show des Team Gina venues de Seattle pour leur premier concert en Europe. Une performance digne de Véronique et Davina, rose bonbon et leggin’s paillettes old school. La très attendue Jane Bang a fait grimper la température avec un set bouillant. Les soutiens-gorge sont tombés et les filles les plus affamées se sont régalées de crème chantilly bien placée. À ses côtés, le sulfureux Black Cracker aux platines nous a réservé un live musclé et entêtant. Un mix de hip hop et de déhanchés énergiques.

Pour ponctuer cette farandole, le Drag King Fem Show est venu présenter ses performances burlesques, des interludes sexy et comiques en exclusivité pour la soirée Cunt Punt. Des vidéos de La Barbe et de Kael T Block habillaient les lieux.

Bref, un vrai ravalement de façade pour le Glazart qui, pour l’occasion, s’était mis sur son trente et un.

LES COULISSES DE LA SOIRÉE, CE QUE VOUS AVEZ MANQUÉ
En backstage, on refait le monde, l’heure est aux rencontres,  aux grandes discussions et aux répétitions sur le pousse. Black Cracker fait des révélations à Yagg. En tournée européenne jusqu’au 1er novembre, il rentrera à New York dans le courant du mois pour travailler sur son nouvel album. Un premier opus qui devrait sortir l’année prochaine. Charmeur, il nous parle avec beaucoup d’humour de sa carrière et retrace la soirée:

httpv://www.youtube.com/watch?v=VkX5FQxvnl0
Si vous ne pouvez pas lire la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Une nuit haute en couleurs qui s’est pourtant terminée sur un bémol et pas des moindres, l’ordinateur de Jane Bang a été dérobé (la vidéo de son avis de recherche est ici). Comme pour ne pas oublier que non, malgré les strass et la bonne humeur, nous ne sommes pas au pays des bisounours.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.