Depuis son inscription sur la communauté, la yaggeuse Septembre poste régulièrement des textes très personnels, ses observations sur le monde, ses émotions… Nous avons eu envie de mettre en avant le dernier en date, Love, Inc., et espérons avoir souvent l’occasion de recommencer.

Love, Inc., par Septembre

Le 5 octobre 2009

Objet: demande de réintégration au sein de l’entreprise « Love Incorporated ».

Mademoiselle,

Nous accusons réception de votre courrier en date du 2 octobre 2009, de vos mails des 17 janvier, 2 et 8 février, 9, 25 et 26 mars, 11 avril, 14 juin, 30 juillet, etc., de vos sms quotidiens du premier trimestre 2009, hebdomadaires du second trimestre, mensuels au troisième trimestre.

Nous regrettons cependant de ne pouvoir accéder à votre requête. Nous vous rappelons que c’est finalement vous-même qui, enfreignant le Code de l’Amour, article 27, 1er paragraphe, alinea 2, avez mis un terme à votre CDI. En trahissant celui-ci, auquel, nous vous le rappelons, vous vous étiez engagée de plein gré et en votre âme et conscience, vous nous avez de facto, mutatis mutandis et tutti quanti contraint à résilier votre contrat avec Love, Inc.

La faute était grave puisque vous avez, le temps de votre contrat, travaillé avec la concurrence.

Nous vous rappelons d’ailleurs que la direction de Love, Inc. n’a d’abord réagi que par un simple blâme, étant consciente de la qualité d’un partenaire tel que vous, et qu’il a été immédiatement engagé avec vous une procédure de négociations. Beaucoup d’efforts ont été consentis afin de vous proposer une place nouvelle dans l’entreprise, notamment en vous permettant de conserver une place au conseil d’administration tout en travaillant par ailleurs en free-lance. Vous avez réclamé un temps de réflexion, et vous l’avez obtenu. Nous vous avons même proposé un congé sabbatique d’un délai nous semble-t-il raisonnable. Mais n’ayant pas reçu de réponse claire quant à votre souci de rester un membre actif dans l’entreprise, nous avons dû prendre nos responsabilités et vous congédier définitivement.

Vous sollicitez de nouveau un contrat à durée indéterminée au sein de l’entreprise, arguant que vous ne vous étiez pas rendu compte que le poste auquel vous travailliez chez nous, notamment le Projet Couple que vous pilotiez en coopération avec Mlle X, s’avère finalement le plus adapté à vos compétences.

Mais nous sommes au regret de ne pouvoir accéder à votre requête. Suite à votre départ, l’entreprise a commandé une série d’audits qui sont unanimes: l’entreprise a besoin de souplesse, certes, et de qualités telles que les vôtres, mais aussi de stabilité, et votre passé entre nos murs a mis à jour une certaine versatilité qui est clairement en contradiction avec les objectifs actuels de Love, Inc. En somme, nous ne pouvons plus vous accorder notre confiance.

En espérant que vous saurez mettre à profit vos compétences dans le cadre d’une autre entreprise amoureuse, nous vous prions d’agréer, Mademoiselle, l’expression de nos salutations respectueuses.

Vous aussi, rejoignez la communauté Yagg!

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.