En juin dernier, Jessica et Virginie étaient victimes pour la deuxième fois d’insultes et de violences commises par la même bande de jeunes, les poussant à déménager et à quitter Segré (lire notre article). SOS Femmes 49, la Ligue des Droits de l’homme et plusieurs partis politiques de gauche s’étaient alors mobilisés. Dans un communiqué, l’association Quazar fait le point sur les décisions de justice prises à ce jour dans cette affaire.

DES PEINES SYMBOLIQUES
L’un des prévenus, toujours mineur, a écopé le 11 septembre dernier d’une amende de 75 euros avec mention sur son casier judiciaire. Son père a accepté de verser à chaque victime 400 euros de dommages et intérêts. Un deuxième, mineur à l’époque des faits, était convoqué mercredi 30 septembre devant le juge pour enfants pour des faits datant de mai 2008. Après avoir présenté ses excuses aux jeunes femmes, il a été condamné à un mois de prison avec sursis, assorti de 40 heures de travaux d’intérêt général. Il devra d’autre part verser 700 euros à chaque victime.

Il est à nouveau convoqué le 2 novembre, devant le tribunal correctionnel d’Angers, ainsi qu’un autre agresseur présumé, pour les événements de juin dernier.

« Quazar et les deux victimes accueillent ces deux premières condamnations avec prudence tant les peines sont symboliques et la portée éducative des audiences risque d’être incertaine, malgré la chance qui est laissée à chacun de ces jeunes », souligne Quazar, qui s’était constituée pour la première fois partie civile lors de l’audience.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.