« Si vous voulez être écrivain, ayez des chats. » Cette phrase d’Aldous Huxley, Alain Gravelet la connaissait-il quand il a écrit Mémoires d’un chat des villes, son premier roman? Un livre dans lequel le narrateur s’appelle Kochka, ce qui pour les amateurs de ces bêtes à poil rappellent quelque chose puisque ce nom signifie chat en russe.

Alain Gravelet est un passionné d’informatique dont il a fait son métier. Sa spécialité: l’accessibilité des sites internet, en particulier aux personnes aveugles ou mal voyantes. Pour ce premier livre, Alain Gravelet a lancé sa propre maison d’édition, Poonaï. Dans notre interview-vidéo (ci-dessous), il explique pourquoi les chats l’ont tant inspiré, il évoque aussi les batailles mémorables sur le groupe Chats contre chiens (et vice-versa) de la communauté Yagg et parle des projets futurs de sa maison d’édition.

httpv://www.youtube.com/watch?v=eIaC4Kj4KUk

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Mémoires d’un chat des villes, d’Alain Gravelet, Éditions Poonaï, 109 p., 11,80€.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.