On savait déjà que Aaron McKinney (à droite sur la photo), l’un des deux assassins de Matthew Shepard, avait été interrogé pour l’épilogue de la pièce The Laramie Project, on connaît maintenant la teneur de ses propos. Pas vraiment surprenants, ils confirment toutefois l’hypothèse du meurtre homophobe, remise en cause par un documentaire de la chaîne américaine ABC en 2004.

Selon l’Associated Press, Aaron McKinney a déclaré: « En ce qui concerne Matthew, je n’ai aucun remords ». Il précise toutefois avoir du remords pour « ne pas avoir vécu comme son père voulait qu’il vive ».

« IL ÉTAIT TROP AMICAL »
Selon le meurtrier, condamné à deux peines de prison à vie, tout a bien commencé par une tentative de vol. Mais la victime n’avait pas été choisie tout à fait au hasard. « Il était trop amical. Et il était clairement gay. Cela a joué un rôle… sa faiblesse, sa fragilité. Et il était bien habillé. Il avait l’air d’avoir de l’argent. » Et d’enfoncer le clou: « La nuit où c’est arrivé, j’avais beaucoup de haine à l’encontre des homosexuels ». Haine qui l’a conduit, avec son complice Russell Henderson, à battre sauvagement le jeune homme de 21 ans et à le laisser pour mort au beau milieu d’un champ, attaché à une barrière. Matthew Shepard est mort quelques jours plus tard, le 11 octobre 1998. La violence de ce crime en a fait un symbole des crimes de haines homophobes.

L’entretien avec Aaron McKinney a été mené par Greg Pierotti, l’un des auteurs/acteurs de cette pièce singulière, coordonnée par Moisès Kaufman. Une première mouture de la pièce avait été jouée pour la première fois en 2000, deux ans après le meurtre. Elle comprenait des interviews des protagonistes du drame, ainsi qu’une reconstitution du procès des deux meurtriers. Dix ans après les événements, Moisès Kaufman et sa troupe sont revenus à Laramie. L’épilogue de la pièce, qui se jouera à partir du 12 octobre prochain, montrera certains des mêmes protagonistes. Nul doute que les 11 minutes de l’entretien avec Aaron McKinney constitueront l’un de ses moments forts.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.