array(28) { ["SERVER_SOFTWARE"]=> string(6) "Apache" ["REQUEST_URI"]=> string(71) "/2009/09/23/trans-le-colloque-officiel-de-montpellier-ecrit-a-yagg-987/" ["REDIRECT_STATUS"]=> string(3) "200" ["HTTP_HOST"]=> string(8) "yagg.com" ["HTTP_X_REAL_IP"]=> string(13) "66.249.75.207" ["HTTP_X_FORWARDED_FOR"]=> string(13) "66.249.75.207" ["HTTP_CONNECTION"]=> string(5) "close" ["HTTP_ACCEPT"]=> string(63) "text/html,application/xhtml+xml,application/xml;q=0.9,*/*;q=0.8" ["HTTP_FROM"]=> string(26) "googlebot(at)googlebot.com" ["HTTP_USER_AGENT"]=> string(72) "Mozilla/5.0 (compatible; Googlebot/2.1; +http://www.google.com/bot.html)" ["PATH"]=> string(28) "/usr/local/bin:/usr/bin:/bin" ["SERVER_SIGNATURE"]=> string(0) "" ["SERVER_NAME"]=> string(8) "yagg.com" ["SERVER_ADDR"]=> string(9) "127.0.0.1" ["SERVER_PORT"]=> string(2) "80" ["REMOTE_ADDR"]=> string(13) "66.249.75.207" ["DOCUMENT_ROOT"]=> string(32) "/home/yagg/public_html/yagg.com/" ["SERVER_ADMIN"]=> string(18) "[no address given]" ["SCRIPT_FILENAME"]=> string(41) "/home/yagg/public_html/yagg.com/index.php" ["REMOTE_PORT"]=> string(5) "54617" ["REDIRECT_URL"]=> string(71) "/2009/09/23/trans-le-colloque-officiel-de-montpellier-ecrit-a-yagg-987/" ["GATEWAY_INTERFACE"]=> string(7) "CGI/1.1" ["SERVER_PROTOCOL"]=> string(8) "HTTP/1.0" ["REQUEST_METHOD"]=> string(3) "GET" ["QUERY_STRING"]=> string(0) "" ["SCRIPT_NAME"]=> string(10) "/index.php" ["PHP_SELF"]=> string(10) "/index.php" ["REQUEST_TIME"]=> string(10) "1464452233" }
Société | 23.09.2009 - 19 h 36 | 0 COMMENTAIRES
  • colloque trans
  • colloques homos
  • communauté trans
  • déclassification transsexualité
  • Pink Freak'X

Trans’: Le colloque officiel de Montpellier écrit à Yagg

Publié par
Suite à notre article "L’association Pink Freak’X organise un colloque contre les "psys transphobes" à Montpellier", du 21 septembre, Yagg a reçu un courriel de M. François Vialla du Centre européen d’études et de recherche Droit et Santé de l'Université Montpellier 1 qui organise le colloque Assises du corps transformé, les 16 et 17 octobre.

Suite à notre article "L’association Pink Freak’X organise un colloque contre les "psys transphobes" à Montpellier", du 21 septembre, Yagg a reçu un courriel de M. François Vialla du Centre européen d’études et de recherche Droit & Santé de l'Université Montpellier 1 qui organise le colloque Assises du corps transformé, les 16 et 17 octobre. Nous présentons bien sûr des excuses aux associations d'autistes qui se seraient senties blessées. Quand nous parlions de "réunion d'autistes" à propos de ce colloque de psys, nous employions ce terme au sens de "replié sur soi", comme on emploie "dialogue de sourds" sans montrer du doigt les malentendants.

Courriel de M. François Vialla, du Centre européen d’études et de recherche Droit & Santé de l'Université Montpellier 1:
Je me permets de vous adresser ce courriel afin de vous apporter quelques éléments relatifs aux Assises du corps transformé organisées à Montpellier en octobre prochain. Vous avez signé un article dans lequel certaines informations me semblent erronées.

Vous mentionnez notamment: "En deux jours, aucune, aucun trans’ n’est invité-e à parler dans cette réunion d’autistes". Il se trouve que je milite au plan associatif pour la cause autistique et que je combats les écoles psys françaises en la matière (notamment la question scandaleuse de la pratique du packing). Vos références (transphobe! réunion d'autistes!), pour blessantes qu'elles soient, ne peuvent que me satisfaire dans la mesure où elles démontrent la pertinence de notre objectif scientifique qui cherche à démontrer que la dépsychiatrisation de la question identitaire est une nécessité. Pour cela, il ne suffit pas de réunir des gens convaincus, il faut se confronter à ceux qui s'inscrivent dans une autre logique et tenter de débattre, de disputer, et surtout de convaincre!

Dès lors je regrette que vous ayez commis une erreur majeure dans votre article en affirmant qu'aucune place n'était accordée aux personnes ayant un parcours trans'. Un bref regard vers le programme vous permettra de vérifier l'erreur commise. Non seulement la parole sera portée, mais vous noterez que Camille Bernard (GEST/Planning familial 34) participe aux séances du comité d'organisation afin de nous éclairer. Le programme figurant sur le site de Pink Freak'X est étonnement non remis à jour malgré nos envois réitérés de demandes de modifications (pour être scrupuleusement honnête le site en question a bien fait mention du programme définitif pendant une journée, avant de le retirer et revenir aux versions de début 2009 ?!).

Parmi les communications, non juridiques, vous pourrez noter celle de Anne-Gaelle Duvochel ("psychiatrisation, médicalisation, une nécessité?"), celle de Camille Bernard ("la transidentité, un cheminement personnel et social") et celle de Nathalie Balsan-Duverneuil (Nath-Sakura/témoin des journées et prenant la parole en conclusion du colloque avec le Dr Mateu).

Je me permets en outre de vous apporter quelques précisions anticipées sur la communication de ma collègue Lucile Lambert Garrel et sur la mienne. Ces deux prises de parole consisteront à aborder, sous l'angle du droit, le caractère juridiquement très contestable de la "psychiatrisation", et la nécessité de suivre les pas du commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe Thomas Hammarberg.

Nous allons au cours de nos conférences analyser et dénoncer la position du droit français issue des décisions de l'Assemblée Plénière de la Cour de cassation qui conduit, au regard des CIM 10 de l'OMS, à poser comme incontournable un diagnostic psychiatrique, avec ce paradoxe effrayant (et niant le droit au refus de soins de l'article L1111-4 du CSP) d'une prise en charge chirurgicale pour traiter une soi-disant affection psychiatrique.

Ce faisant nous dirons que l'étape de la déclassification ALD 23 (troubles anxieux graves) ne saurait être suffisante et qu'il faut aller vers une dépsychiatrisation au profit, peut-être, d'une qualification psychosociale possible dans les CIM de l'OMS. Dès lors qu'une telle étape serait franchie serait possible la reconnaissance pleine et entière en droit positif et j'aborderai, notamment, la question de la parentalité.

J'ajoute que nos courriers à Pink Freak’X sont restés sans réponse. Je serais cependant heureux d'aller effectuer une communication juridique aux Assises des corps autogérés [organisées par Pink Freak'X].

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.

Print This Post
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.