Les 18 et 19 septembre, la première Université d’été contre les discriminations, pour l’égalité et la diversité aura lieu à Toulouse, à l’initiative de l’Acsé, l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances. Créée en 2006, l’Acsé est sous la tutelle de Xavier Darcos, ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville, et de Fadela Amara, secrétaire d’État chargée de la Politique de la ville.

« PEU D’INTÉRÊT DES POUVOIRS PUBLICS »
Dans un communiqué, l’association Contact Haute-Garonne, dont l’objectif est de faciliter le dialogue entre les gays, les lesbiennes, les bis, leurs familles et leurs ami-e-s, constate que « l’homophobie n’est pas prise en compte au cours des divers conférences et ateliers proposés – choix des thèmes, des intervenants – par ces universités d’été ». Pour l’association, cette « omission de la question de l’homophobie tend à prouver le peu d’intérêt qu’elle suscite auprès des pouvoirs publics et la faiblesse des moyens qui lui sont consacrés ». Elle appelle « toutes les personnes et les associations concernées à se mobiliser et se faire entendre » et juge « intolérable aujourd’hui de parler de discriminations sans prendre en compte la pluralité et la diversité de l’ensemble des discriminations ».

Le Collectif contre l’homophobie (CCH), basé à Montpellier, a apporté son soutien à l’initiative de Contact Haute-Garonne. Le CCH souligne qu’il s’était également « adressé le 2 septembre dernier aux organisateurs de cette manifestation ainsi qu’au président du Conseil régional Midi-Pyrénées qui l’accueille dans les locaux de la région ». Ces derniers ayant fourni des réponses peu convaincantes, voire embarrassées, selon le CCH.

[Mise à jour: 17/09/09] Dans un communiqué à l’attention de Kag Sanoussi, directeur régional de l’Acsé Midi-Pyrénées, Contact Haute-Garonne « [adresse] [ses] remerciements à l’équipe organisatrice de l’événement, qui a su proposer des ouvertures suite [au précédent] communiqué ». « Nous apprécions notamment, ajoute l’association, que vous ayez rajouté M. Orillac, président de l’Autre Cercle, au programme définitif [de l’événement]. L’esprit d’ouverture dont vous témoignez dans votre réponse nous rend confiants pour l’avenir. Nous nous attendons donc à être associé-e-s aux prochains événements concernant la lutte contre les discriminations. »

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.