« La seule chose qui puisse m’arrêter, c’est l’hospitalisation ou la mort ». Alexandre Marcel déclare avoir commencé une grève de la faim hier soir. Et ce gay d’Alès, qui se bat contre l’exclusion des gays du don du sang (lire notre article), semble plus déterminé que jamais.

Une action en justice est déjà en cours, mais Alexandre Marcel a voulu passer à la vitesse supérieure. « Je suis allé faire signer une pétition Place de la Comédie à Montpellier ce matin. J’ai recueilli environ 150 signatures. Et je continue la grève de la faim chez moi », nous a-t-il indiqué par téléphone. « On m’a dit que des inégalités plus graves touchaient les homosexuels, comme l’interdiction de se marier ou d’adopter. Mais je ne suis pas d’accord, je trouve que cette inégalité-là est plus grave que les autres. Parce qu’elle touche à la vie. »

Cette grève de la faim fait écho à celle de Frédéric Pécharman, à Toulouse, qui lui proteste contre le fait de ne pas avoir pu donner sa moelle osseuse (nous vous en parlions dans la Revue de web). Alexandre Marcel a un temps envisagé de se joindre à lui, avant d’y renoncer et de poursuivre son combat de son côté.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.