Mina, Baccara, The Gossip, Y.A.S., Sarah MacLachlan, Joni Mitchell, Styx, The Human League, Covenant. C’est la sélection musicale de la semaine. Commentaires de l’équipe ci-dessous.

1. Christophe Martet: Sono Qui Per Te, Mina.
Un air de « dolce vita », pour un retour de vacances en douceur. L’immense Mina à son apogée, une orchestration symphonique, un titre éternel. Et une question: « qui suis-je pour toi? », que vous avez bien dû poser à quelqu’un, un jour de doute, non?

2. Nizar Triki: The Devil Sent You To Lorado, Baccara.
Finies les vacances! Et en ce jour de reprise, un souvenir d’une soirée olé olé et mémorable fin juillet au club le Metro à Barcelone avec le son so kitch de Baccara! Sí señor!

3. Bénédicte Mathieu: I’m Every Woman, Whitney Houston.
Pas le moral les filles? Écartez les bras et chantez bien fort, « I’m every woman, it’s all in me, it’s all in me ». Feeling any better?

4. Judith SilberfeldFallen, Sarah McLachlan.
L’une des plus belles voix du monde, n’en déplaise à Maxime!  Son concert à l’Olympia en 2004 reste l’un de mes plus beaux souvenirs de concert (et d’interview), c’était juste incroyable. Et dans mon souvenir (et celui de mon amour), elle a commencé par cette chanson. Sa voix a accroché quand le public l’a acclamée, elle ne s’y attendait pas. C’était son premier concert en France depuis 10 ans. Magique.

5. Xavier Héraud: Woodstock, Joni Mitchell.
Joni Mitchell n’était pas à Woodstock. Mais elle a écrit la chanson qui résume sans doute le mieux l’événement, dont on fêtait ce week-end le quarantième anniversaire.

6. Dominique Chaudey: Jealous Girls, The Gossip.
Beth Ditto est mon idole… De celles qui me rendent fier de mon côté féminin, de celles qui n’ont pas besoin d’en avoir, des couilles… Il faut l’avoir vue une fois dans sa vie en concert: aussi fort que son premier coup de foudre ou sa première branlette!

7. Yannick Barbe: Don’t You Want Me, The Human League.
Le Summer of the 80’s d’Arte m’a plongé dans une nostalgie 80. J’étais crevette, je portais un pantalon slim rouge vif, et une grande mèche me barrait la moitié du visage. « Mais qu’est-ce que tu cherches à nous dire mon fils? ».

8. Philippe Capelle: Bullet, Covenant.
De l’EBM nordique bien frappé pour lutter contre cette canicule romaine qui n’en finit pas. Un de mes morceaux cultes (checkez le remix d’Ellen Allien qui est une pure bombe) du groupe suédois. « Time is just a fiction of our minds. I will survive and so will you ».

9. Alexandre Lanoue: Gamil, Y.A.S.
Incontestablement ma chanson du week-end. On croirait du Dalida sous ecsta, c’en est limite envoûtant. Comme quoi, Mirwais a réussi son pari: mélanger de l’électro « french touch » avec de la musique orientale.

10. Maxime Donzel: Mr Roboto, Styx.
De l’opéra-rock comme je l’aime pour chanter en slip avec un peigne, ça en fait des caisses, et ça dénonce, tu vois, la technologie et tout (Mr Roboto c’est un robot géant qui est venu de l’espace et en fait à la fin on découvre qu’il s’appelle Killroy et qu’il va tout détruire!). C’est trop bien quand il fait la voix du robot à 2:35.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.