Plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées samedi 8 août à Tel-Aviv pour rendre hommage aux victimes de la fusillade qui a endeuillé la communauté LGBT locale une semaine auparavant. Le drame a fait deux morts – Nir Katz, 26 ans et Liz Tarbishi, 17 ans – et une quinzaine de blessés (lire le récit des événements dans notre article).

Place Yithzak Rabin, les manifestants ont écouté les prises de paroles du président d’Israël, Shimon Peres, des familles des victimes (notamment la sœur de Nir Katz), et des victimes elles-mêmes. Chen Langer, un des conseillers du centre, blessé lors de la tuerie, est arrivé à la tribune en chaise roulante, et a déclaré, en larmes: « À partir d’aujourd’hui, nous cessons d’être silencieux, de nous cacher et de déformer la réalité. » Son ami Ori Gil, également blessé samedi dernier, a ajouté: « Aucun tueur ne nous fera rester dans le placard ». Deux ministres du gouvernement Nethanyahou ainsi que le maire de Tel-Aviv étaient également présents.

Selon Haaretz, les organisateurs du rassemblement ont fait l’objet de plusieurs menaces. Un soldat a été arrêté et a reconnu en avoir proféré sur un forum online.

Le meurtrier de Nir Katz et Liz Tarbishi est toujours recherché par la police.