Dans un communiqué publié hier mardi, l’association Quazar d’Angers souhaite alerter l’opinion publique sur le calvaire vécu par Jessica, 24 ans, et Virginie, 28 ans, habitant à Segré (Maine-et-Loire), et victimes de lesbophobie depuis un an de la part d’un groupe de jeunes âgés de 17 à 21 ans: insultes verbales (« Bande de sales gouines, descendez! », « Viens sucer ma queue », « Je vais te la mettre dans le cul, tu vas aimer »), menaces physiques ou avec arme (des balles à blanc ont été tirées dans leur direction), ou encore violation de domicile. À de nombreuses reprises, les deux victimes ont déposé plainte, et l’un des agresseurs a écopé d’un mois de prison avec sursis et de 200€ de dommages et intérêts.

L’association « dénonce avec la plus grande véhémence l’inaction des pouvoirs publics et de la gendarmerie locale pour faire cesser ces agressions à caractère répété ». Et de poursuivre: « Depuis les événements d’août 2008, Jessica et Virginie avaient écrit à leur maire sans obtenir de réponse de sa part. Gilles Grimaud s’est enfin décidé à recevoir les deux jeunes femmes maintenant que l’affaire s’ébruite dans la presse locale. »

Une pétition de soutien à Jessica et Virgine a d’ailleurs été mise en ligne par l’association.