Soutenez l’indépendance de Yagg!
Yagg TV | 02.06.2009 - 16 h 27 | 45 COMMENTAIRES
Lendemain de cuite: Comment rester physiquement digne?
Publié par

Pas facile de ressembler à un être humain un lendemain de beuverie éhonté, surtout en ces jours ensoleillés où il fait bon boire des litres de rosé en terrasse. Pourtant, des solutions existent.

Désormais, retrouvez régulièrement sur Yagg les conseils de Géraldine de Margerie. Beauté, mode, tendances, rien ne lui fait peur!

LES MODES D’EMPLOI DE GÉRALDINE DE MARGERIE: LENDEMAIN DE CUITE, COMMENT RESTER PHYSIQUEMENT DIGNE?

Pas facile de ressembler à un être humain un lendemain de beuverie éhonté, surtout en ces jours ensoleillés où il fait bon boire des litres de rosé en terrasse. Pourtant, des solutions existent.

9 heures. Le réveil sonne.
Vous ouvrez un œil, puis deux. Vous avez la pénible sensation de soulever la croûte terrestre avec votre front. Votre haleine est une arme de destruction massive. Votre ventre : une zone sinistrée. Votre bouche abrite un ragondin mort. Vite, de l’eau. Vous avez honte. Et vous vous dégoutez d’autant plus que cette sensation ne vous est pas inconnue. Pourtant, impossible aujourd’hui de décéder dans un coin en attendant que ça passe: vous avez un rendez-vous de la plus haute importance à 15 heures.

Pas de panique. En exclusivité mondiale, voici enfin huit conseils pour ne pas ressembler à une poubelle  un lendemain de fête.

CONSEIL NUMÉRO UN: LA RÉHYDRATATION
La principale cause du mal en vous, c’est que toutes ces tequilas paf dégueu que vous vous êtes enquillées comme ça, l’air de rien, ont causé une sacrée déshydratation dans votre corps. En effet, l’absorption de seulement quatre verres d’alcool provoque l’élimination de 600 à 1000 ml d’eau pendant plusieurs heures.

Une solution s’offre alors à vous: boire, boire toujours tant et plus (de l’eau, bien entendu). Faites chauffer des litres de thé vert, la boisson préférée des comédiens qui prennent soin d’eux, car en plus de vous réhydrater, celui-ci offre de réelles vertus anti-oxydantes. Comme ça hop, vous faites d’une pierre deux coups.

CONSEIL NUMÉRO DEUX: LE RECOURS À LA MÉDECINE
Prenez de ce pas deux comprimés de paracétamol ou d’ibuprofène et surtout  évitez l’aspirine: la combinaison aspirine + alcool diminue en effet les capacités de votre organisme à se désintoxiquer.

Ajoutez à cela un comprimé de citrate de bétaïne pour soulager votre freeparty intestinale, une vitamine C pour vous donner du pep’s, et ca ira déjà un peu mieux.

CONSEIL NUMÉRO TROIS: L’EFFORT PHYSIQUE
Je sais, le mot « effort » est un terme qui peut faire peur, particulièrement quand on à la gueule de bois, mais là, ce n’est pas comme si vous aviez le choix, espèce de Sue Ellen. L’idéal, si vous avez le temps, c’est d’aller faire un saut à la piscine. Déjà parce que personne ne vous en voudra de ne ressembler à rien, puisque par définition l’équation maillot+bonnet+lunettes de plongée rend tous les nageurs uniformément laids. Ensuite parce qu’on n’a rien trouvé de mieux que ces quelques longueurs pour évacuer ce poison qui coule dans nos veines.

CONSEIL NUMÉRO QUATRE: LE RAVALEMENT DE FACADE
Pour vous messieurs, on fait peau neuve avec un bon masque revitalisant (Masque Régénérant visage Blu Mediterraneo, Acqua di Parma, 51€), suivi d’un peu de gel contour des yeux (Gel Contour des Yeux tenseur à l’Aubier de Tilleur & Cire de Sarrasin Bio, Melvita, 17,10€),  afin de rafraîchir ce regard cerné. Pour la crème de jour, remettez vous en à nos amies les abeilles, en appliquant un peu de Crème de Force de chez Ballot et Flurin, créateurs apicoles 100% bio (Crème de Force Ballot-Flurin, 41,80€)… Idéale pour les journées éprouvantes.

Pour vous mesdames, un bon masque apaisant suivi d’un sérum oxygénant (Masque apaisant cocon, douceur marine, 27,50€ et Sérum oxygénant énergisant, souffle marin, 33€, Phytomer), un peu d’élixir contour des yeux (Blu Mediterraneo, Acqua di Parma, 51€)… et vous voilà enfin revenues parmi les vivants. Finissez le travail par l’application d’un peu de crème teintée hydratante (Melvita, 15,70€), qui achèvera de vous redonner des couleurs.

Après cette séance, votre chance de ressembler à un être humain aura normalement augmenté de 90%.

CONSEIL NUMÉRO CINQ: LA DIVERSION VESTIMENTAIRE
Soyez futé-e-s et sachez créer la diversion en arborant une tenue aux couleurs flashy pour un effet bonne mine immédiat. Pour le choix des couleurs, pensez Stabilo.

CONSEIL NUMÉRO SIX: LA SUSTENTATION
Oui, bon, a priori ça ne fait pas très envie comme ça, mais le bouillon reste à ce jour le seul met recommandable pour qui s’est mis une grosse mine la veille. Riche en sels minéraux, le bouillon permettra une réhydratation optimum et un apaisement de vos organes digestifs. Évitez les boissons acides comme le jus d’orange ou le café. Écoutez un peu ce foie qui souffre.

CONSEIL NUMÉRO SEPT: L’AMNÉSIE VOLONTAIRE
« J’tl’ai jamais dit mais jt’adore t’es une belle personne change pas », voilà ce que vous avez répété mille fois hier, dans un élan d’amour quasi christique,  les yeux dans le vague et la peau luisante, à des gens dont vous ne vous souvenez même plus du prénom à l’heure qu’il est. Et oui, la gueule de bois c’est aussi ça, un sentiment de honte énorme, pour qui contrôle un tant soit peu son image. Et la honte marque. Tout comme l’amertume a sa ride, logée sous la bouche, la honte a la sienne, dite ride du lion, entre les sourcils. Pour ne pas la creuser, évitez donc de vous remémorer vos frasques de la veille. Et n’oubliez pas que vous n’étiez pas le seul ou la seule à être ivre. Personne n’avait l’air malin. Personne.

CONSEIL NUMÉRO HUIT: LA PATIENCE
Une fois votre rendez-vous passé, mettez-vous au lit devant une bonne série et régressez sans complexe. Une chose est sûre: ça ira beaucoup mieux demain. Parole d’experte.

Print This Post
 
LES réactions (10)
  • Par Poteaurose 18 fév 2015 - 19 H 26
    Avatar de Poteaurose

    \o/

    Signaler ce commentaire

     
  • Par patrik 19 fév 2015 - 0 H 02
    Avatar de patrik

    Merci à Jimmy Sommerville, qui en a fait autant que Mark Ashton pour la cause gay.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par sossourires 19 fév 2015 - 10 H 40
    Avatar de sossourires

    @julienmassillon tu as trop de chance d’avoir rencontré Jimmy Somerville
    La prochaine fois, si tu as besoin de quelqu’un pour tenir le micro, la caméra …. surtout mais surtout n’hésites pas :D

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Manuel Atréide 19 fév 2015 - 16 H 24
    Avatar de Manuel Atréide

    Outre le son que Jimmy Somerville a apporté, outre le sens de ses chansons que nous connaissions , cet homme a beaucoup d’importance pour moi et sans doute pas mal de gens de ma génération. Les années 80 étaient à la fois une période ou les gays s’affirmaient mais étaient aussi en butte à une incroyable hostilité. La Grande-Bretagne des années Thatcher s’était doté d’une législation assez comparable à la Russie poutinienne. Ajoutez à cela l’épidémie de SIDA qui faisait des ravages et nous avions un cocktail très compliqué à vivre de l’autre coté de la manche.

    Je me souviens de l’incroyable énergie de ce petit bonhomme, pas très beau mais terriblement sexy, culotté et surtout déterminé à ne pas laisser un pouce de terrain aux discriminations et aux préjugés. Il a beaucoup compté dans la formation de l’homme que je suis devenu.

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Fred4150 19 fév 2015 - 16 H 37
      Avatar de Fred4150

      pareil !

      Signaler ce commentaire

       
    • Par pa-yverdon 20 fév 2015 - 16 H 41
      Avatar de pa-yverdon

      Pareil aussi!
      Sans oublier Boy George et son « No clause 28″ notamment.
      Bon résumé de notre situation dans les années 80, on en prenait régulièrement plein a gueule ..
      Depuis, on s’est tous endormi dans notre petit confort et on a perdu cette petite flamme qui nous permettaient d’affronter cette hostilité.
      Maintenant qu’il y a un regain d’homophobie, on est dans la complainte, la victimisation, mais plus dans l’action…
      Ou sont les Jimmy, Boy etc… des années 2010 ?

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Manuel Atréide 20 fév 2015 - 17 H 00
      Avatar de Manuel Atréide

      @pa-yverdon

      t’as envie d’en revenir aux années SIDA et discrimination pour retrouver ta petite flamme ? ;-)

      ne t’inquiète pas, la relève est là. Elle agit différemment de notre génération et c’est tout à fait normal, elle n’affronte pas la même situation. Cela dit, rien ne nous empêche de recommencer à bouger. les trans’ ont bien besoin de nous sentir enfin à leurs cotés pour obtenir leurs droits. C’est dans nos cordes, non ? :-)

      Signaler ce commentaire

       
    • Par pa-yverdon 23 fév 2015 - 9 H 34
      Avatar de pa-yverdon

      @Manuel Atréide
      Etonnant cette tendance de vouloir faire dire ce que les personne ne disent pas…
      A part cela, les années Sida ne sont pas terminées et la discrimination est repartie à la hausse….
      La relève est là? Ha bon, j’ai pas la même impression. Si tu sors des milieux « communautaristes » ou politisés, c’est un peu le désert…
      La relève , je la vois plus en train de s’embourgeoiser (un mari, un pavillon, une jolie voiture et des enfants…) et je la vois plus en train de s’apitoyer plutôt que se relever quitte à prendre des coups(littéralement parlant)
      Mais j’espère me tromper…

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Manuel Atréide 26 fév 2015 - 16 H 18
      Avatar de Manuel Atréide

      rhooooo ces anciens, jamais le moindre sens de l’humour … désolé si tu l’as mal pris, vraiment. C’était juste un clin d’oeil un peu piquant @pa-yverdon … sorry.

      Pour le reste, les jeunes font aussi ce qu’ils peuvent dans un monde qui se durcit sans cesse. Vu le chômage, les risques de pauvreté accrue, la pression sociale en hausse, ils essaient aussi de se sécuriser. Et puis, bientôt un demi siècle d’individualisme, ça porte aussi ses fruits.

      Pourtant, ils s’engagent dans beaucoup d’assoces. Moins activistes peut être, plus actifs aussi, plus dans le concret. Je ne sais pas si c’est un mal.

      Signaler ce commentaire

       
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.