Nouvelle animatrice en mal de notoriété, jury prématurément usé, candidats loin d’être à la hauteur, il y a clairement quelque chose de pourri au royaume de la Nouvelle Star cette année. Le télé-crochet de M6 semble faire, comme son illustre cousine la Star Ac’, la saison de trop.

RECHERCHE TALENTS DÉSESPÉRÉMENT
Dès les auditions, le pronostic vital du programme semblait engagé. De ville en ville, le jury pourtant soudé et vendeur donnait l’impression d’avoir du mal à dégager de potentielles nouvelles stars parmi les milliers de candidats venus passer le casting. Une impression qui s’est encore affirmée au Trianon, entre crises de larmes et trous de mémoire, les apprentis-chanteurs encore en course étaient loin de faire rêver. L’émission manquait déjà gravement de talents mais en plus la prod’ a cru bon de « télé-réaliser » l’ensemble. Ainsi, Melissa, qualifiée par André Manoukian de « péripatéticienne 70’s » lors de son audition a passé les épreuves du Théâtre à chialer sous l’objectif des caméras de M6. La jeune fille s’est donc presque logiquement qualifiée pour la suite, tandis que d’autres sont restés jusqu’au dernier moment totalement inconnus, mention spéciale à Antoine, le candidat inconnu de la Nouvelle Star

Le premier prime a scellé le destin de certains candidats. Ainsi, Yasmina, la bébé-rockeuse, sur laquelle le téléspectateur pouvait fonder beaucoup d’espoirs, a été aussitôt évincée, alors que Yohann, un beau gosse apparemment choisi pour satisfaire les fantasmes de Lio, qualifié d’ETC, « erreur terrible de casting », par André Manoukian, a survécu aux premiers votes. Aujourd’hui, l’émission remonte doucement la pente, même le jury le reconnaît, et ils ne sont plus que cinq encore en course.
Dalé, très bon en anglais, semble incapable de défendre un titre en français, et souffre de son côté trop lisse. Leïla a, selon les dires des intervenants du programme, un talent inouï… en répétitions. Soan, « le chanteur de rue », dixit Philippe Manœuvre, qui se produisait jusque-là dans le métro, s’impose de plus en plus comme le potentiel vainqueur du programme face à Camélia-Jordana, la favorite assumée du jury, qui déçoit chaque semaine un peu plus. L’émission a peut-être tuER la Ugly Betty de M6, qui apparaît toujours plus indolente à l’écran. En même temps, la jeune fille, à la voix si particulière, n’a que 16 ans, ce qui n’aide pas…

THOMAS, LE CANDIDAT-SURPRISE
Enfin, Thomas est toujours en course, ce qui tient quasiment du miracle. Thomas est le candidat-surprise de cette année, celui que l’on n’attendait certainement pas aussi loin dans le jeu. Dès le départ, l’apprenti-coiffeur a affiché la couleur en interprétant lors des auditions le fameux Comme ils disent de Charles Aznavour, sa maman avec qui il vit seul dans un (très vieil) appartement l’avait justement accompagné pour cette première étape du casting. À le voir chanter de façon maniérée et avec une voix assez puissante ce titre connoté, le téléspectateur averti s’attendait à ce que le jury le renvoie manu militari dans ses pénates. Pourtant Thomas a franchi toutes les embûches jusqu’à la scène de Baltard.

Le petit coiffeur est désormais le favori de la grande Lio, qui adore ses extravagances et le pousse à affirmer toujours plus ses particularités. Mais le reste du jury n’est pas non plus totalement indifférent aux qualités de showman du jeune homme, même si André Manoukian l’a accusé d’avoir emmené Larusso chez Pascal Sevran, un sacrilège comme un autre. Quant à la sexualité du jeune homme, l’autre question stratégique qui s’impose avec Thomas, les jurés ont choisi d’outer brutalement le candidat, qui s’assume certes du haut de ses 17 ans, mais sans vouloir être bombardé « folle de service » du programme. Le mystère aurait donc gagné à ne pas être éventé aussi violemment. Dès sa première performance sur un titre de la comédie musicale du moment (Mozart l’opéra rock), les jurés se sont amusés de la « gayté » de sa performance. Ils ont été jusqu’à le qualifier de « folle » et Lio a, elle, choisi de faire de Thomas « sa chanteuse préférée ». Pourtant « la diva disco », qui a tout déchiré mardi dernier sur du Starsailor (voir la vidéo), s’accroche.

Un gay pourrait-il emporter la Nouvelle Star en France? La question en viendrait presque à se poser. Mais de là à sauver la saison par ce seul artifice…

Agnès Frémiot

Venez commenter en direct la Nouvelle Star ce soir dès 20h40 sur Yagg!