Ce matin, lors de son discours d’ouverture du Congrès mondial sur les droits de l’Homme, l’orientation sexuelle et l’identité de genre, qui se tient toute la journée à l’Assemblée nationale, Rama Yade, la secrétaire d’État aux droits de l’Homme, a annoncé la création d’un « fonds de concours (…), qui permettra de réunir des contributions financières publiques, mais aussi privées, consacrées spécifiquement à ce seul objectif du soutien aux ONG LGBTI ».

« La société civile, les défenseurs des droits de l’Homme, vous, qui avez parfois fait un long voyage pour être parmi nous, jouez un rôle de premier plan et souvent très exposé à cet égard, a déclaré Rama Yade. Vous venez parfois de pays où votre combat n’est pas reconnu ou que les autorités souhaitent réduire au silence. C’est pourtant grâce à votre lutte au quotidien, dans des conditions souvent très difficiles, voire dangereuses pour vous et pour vos proches, que peuvent apparaître les véritables changements. Pour cette raison, je tiens particulièrement à vous rendre hommage. J’espère que ce Congrès, comme la déclaration du 18 décembre dernier que nous avons fait aboutir ensemble, est une raison pour vous d’espérer. Aujourd’hui nous vous apportons notre soutien et l’engagement renouvelé de conquérir ensemble de nouveaux espaces de liberté et de justice. »

La vidéo de ce discours est disponible sur le site du ministère des Affaires étrangères.

Robert Badinter, quant à lui, a terminé son intervention en rappelant la nécessité d’accompagner la lutte contre l’homophobie et la transphobie de l’accueil des personnes demandant l’asile.