Le tribunal administratif vient de donner raison aux organisateurs, les LGBT de Riga et toutes celles et ceux qui sont venu-e-s les soutenir marcheront bien demain, samedi.

[mise à jour, 17h07] Dans un communiqué, l’Ilga-Europe, dont le bureau exécutif se réunira ce week-end à Riga, raconte que, lors de l’audience devant le tribunal administratif, la représentante du conseil municipal de Riga a eu bien du mal à justifier l’interdiction de la marche par la Ville.

« Nous ne sommes pas des sauvages, et nous devons apprendre à coexister avec ceux qui sont différents de nous », a déclaré Janis Birk, le maire de Riga, qui, selon Juris Lavrikovs, de l’Ilga-Europe, aurait également accusé de populisme les membres du conseil municipal qui avaient signé l’ultimatum demandant l’interdiction de la marche.

Ce soir, une cérémonie d’ouverture est prévue, en présence des ambassadeurs du Canada, du Danemark, des Pays-Bas, du Royaume-Uni et de la Suède. Aux dernières nouvelles, l’ambassadeur de France n’aurait pas prévu de s’y rendre.

[mise à jour, 22h16] En fin de compte, Pascal Fieschi, l’ambassadeur de France en Lettonie, était bien présent à la soirée d’ouverture de la Baltic Pride.