Caligula (1977), de Tinto Brass et Bob Guccione (en VM), diffusé à 22h30 sur Paris Première, fait partie de ces films sulfureux qui passionnent les amateurs de série Z (et encore, il faudrait une lettre de plus à l’alphabet).

Les coulisses de l’œuvre ont d’ailleurs participé à sa légende: Bob Guccione, le fondateur du magazine Penthouse, voulait faire un porno, mais s’est bien gardé de le dire à l’équipe du film à l’époque (Gore Vidal au scénario, quand même, et un casting grande classe, Peter O’Toole, Helen Mirren, John Gielgud, entre autres). Moralité, quand il se rend compte que le réalisateur Tinto Brass veut davantage « intellectualiser » le propos, Guccione tourne en cachette des scènes X dans les décors du film! Ce qui donnera une version hard, récemment éditée en DVD. Dire que Caligula est un film bordélique est un pléonasme, tellement le résultat final n’a ni queue ni tête. Enfin… La bande-annonce à peine grandiloquente est ci-dessus.