Demain, dimanche 26 avril, de très nombreuses associations homosexuelles seront aux côtés des associations de déportés et de victimes de la barbarie nazie pour commémorer le souvenir de la déportation. Le Mémorial de la Déportation Homosexuelle a recensé pas moins de 15 villes dans lesquelles les homosexuels participent aux cérémonies (retrouvez la liste détaillée sur la communauté Yagg).

Mais le bilan est contrasté: si dans certaines villes comme Paris, Arcueil, Montreuil (lire l'article et voir la vidéo), Angers et Bordeaux, la déportation homosexuelle est reconnue par les autorités représentantes de l'État et par les associations de déportés, ce n'est pas le cas partout. À Metz, Lille ou encore Marseille, les associations homosexuelles pourront déposer leur gerbe une fois la cérémonie officielle terminée.

De son côté, l'association Les Oublié(e)s de la Mémoire, qui a organisé une exposition sur le thème de la déportation pour motif d'homosexualité à Paris (voir la vidéo), consacre un article à cette journée sur son site.

Christophe Martet

Sur le même sujet

Mémoire: Pourquoi Montreuil reconnaît la déportation des homosexuels et des "asociaux"

Retrouvez le profil de l'association Les Oublié(e)s de la mémoire sur la communauté Yagg.