Dans un communiqué daté du 19 avril, le Centre LGBT Paris IDF se fait l'écho de l'inquiétude des militants LGBT turcs qui "appellent à un mouvement de solidarité internationale". "L’homosexualité n’est pas criminalisée en Turquie, rappelle le Centre, mais les cas de discrimination et de persécution sont monnaie courante."

En effet, les crimes de haine homophobe et transphobe se multiplient en Turquie, et plus particulièrement ces dernières semaines. D'autre part, "l’issue de la dernière phase du procès contre l’association LGBT turque Lambdaistanbul est incertaine" souligne le communiqué, ajoutant que "le 29 avril, veille de l’audience, les militants LGBT défileront une fois de plus dans les rues d’Istanbul pour faire valoir leurs droits."

Trois associations turques, Kaos GL, Lambdaistanbul et Pink Life, attendent "de la part des organisations et associations européennes investies en faveur des droits humains des actions de soutien auprès des ambassades turques mais également une sensibilisation des ministères et de leurs diplomates européens afin qu’ils interviennent auprès des autorités turques."

Yannick Barbe

Sur le même sujet:

Témoignage: L'Europe des trans pleure Ebru, assassinée en Turquie