Homosexualités et Socialisme (HES) et le le Mouvement d’Affirmation des jeunes Gais, Lesbiennes, Bi et Trans (le MAG-Jeunes LGBT) ont mis en ligne un questionnaire à destination des jeunes trans', de décembre 2008 à avril 2009. Dans un communiqué commun publié ce lundi, les deux associations livrent les premiers résultats de cette enquête (sur une centaine de réponses reçues, 90 ont été retenues pour analyse statistique).

Parmi les chiffres importants, celui du taux de suicide: 34% des jeunes trans' déclarent avoir tenté de mettre fin à leurs jours (et 69% y ont déjà pensé). Par ailleurs, 98% des répondants expriment un mieux-être une fois le parcours de transition de genre commencé.

Les résultats concernant l'attitude de la famille sont très éclairants: "Il semble que les familles approuvent moins la transidentité FTM (Female to Male) de leur enfant que la
transidentité MTF (Male to Female) et, qu’au contraire, elles semblent protéger, soutenir mais aussi craindre
davantage pour un parcours MTF avec un surcroît de sentiment de honte
face au regard de la société."

Concernant l'aspect médical, "les parcours médicaux d’hormonothérapie se font généralement indépendamment des équipes hospitalières autoproclamées officielles, explique l'étude. La moitié des opérations (simples plasties réparatrices ou réassignations sexuelles) ont lieu hors de France."

Quand on évoque le futur, les répondants "expriment en très grande majorité l’envie de s’inscrire dans une
histoire de couple et de parentalité", 74% souhaitant se marier ou se pacser un jour.

En guise de conclusion, les deux associations estiment que cette enquête "constitue une première initiative qui révèle des vérités sur une réalité
sociologique encore trop ignorée dans notre pays." Elles "en appellent au réveil des consciences, à l’envie de développer
la connaissance et la compréhension sur nos jeunes citoyens trans' et transgenres et à l’abandon
des attitudes d’ignorance, de stigmatisation et de rejet."

L'intégralité des résultats de l'enquête est disponible en PDF ici.

Signalons également que le MAG organise une rencontre intitulée "Transsexuel(le)s et transgenres: état des lieux, état d'urgence" avec différents intervenants, le vendredi 1er mai, à 19h30, au local de l'association. Plus d'infos ici.

Yannick Barbe