Les Bleus sont de retour sur M6, à 20h40, et ils sont toujours aussi attachants. Nos cinq jeunes flics n'en font qu'à leur tête, et c'est pour ça qu'on les aime.

Il y a Laura, la frondeuse, qui ne sait pas vraiment si elle veut être en couple avec Alex, l'ex-racaillou, trop romantique à son goût (Laura adore les jeux sexuels un peu SM). Kévin (ah, les biceps de Nicolas Gob) a toujours autant de mal à vivre son homosexualité dans cet univers pas très gay-friendly. Lyès, le bon élève, est affecté à la brigade financière… mais ses copains lui manquent. Quant à Nadia, elle commence cette nouvelle saison avec une love affair lesbienne – elle est hétéro à la base – qui tourne très mal.

La bonne trouvaille de cette fournée d'épisodes tout neufs, c'est l'arrivée du personnage du commissaire Nicole Mercier, pas commode, et toujours prête à dégainer son féminisme de poche quand ses collègues sont trop bourrins. Mercier, c'est Clémentine Célarié, et le rôle lui va comme un gant. Les dialogues signés Stéphane Giusti sont drôles et font mouche, et même si les intrigues sont parfois bouclées à la va-vite, le contrat est rempli: on passe un bon moment.

Yannick Barbe