Roselyne Bachelot ne regarde pas Plus belle la vie, à l'évidence. La ministre de la Santé et des Sports aurait demandé au producteur de la fiction de France 3 d'y "passer des messages de non-discrimination liée aux orientations sexuelles".

La production dément néanmoins tout contact avec Roselyne Bachelot. Et au-delà de la question du bien-fondé de conseils scénaristiques émanant d'un membre du gouvernement, sur quelque sujet que ce soit, il est étrange que la ministre ait choisi l'orientation sexuelle alors que la série phare de France 3 a quasiment dès le début inclut des personnages homos…

Judith Silberfeld