Qu'on se le dise, Dolly Parton aime ses fans gays. La chanteuse – qui se compare souvent à une drag-queen – l'a encore répété sur CNN, chez Larry King, le 7 mars dernier. Mais, a-t-elle prestement ajouté, elle n'est pas pour autant pratiquante. Les rumeurs sur l'homosexualité éventuelle de Dolly Parton remontent à de nombreuses années. À leur origine: l'invisibilité de son mari qui, depuis leur mariage il y a plus de trente ans, ne s'est quasiment jamais montré en public à ses côtés, et la relation très intime qu'elle a lié avec une de ses assistantes (à l'image de celle d'Oprah Winfrey et de son amie Gayle King).

Dolly dans le texte: "Je pense que les gays m'aiment parce que j'ai toujours été moi-même. Je ne me sens pas menacée par la manière dont les gens me voient. Je ne juge pas les gens, je ne les critique pas (…) Je pense que les gens ont le droit d'être ce qu'ils sont. Nous sommes tous les enfants de Dieu et Dieu devrait être le seul à juger. (…) Je ne suis pas lesbienne. On m'a accusé de ça. Je suis mariée depuis 32 ans avec le même homme et il ne sent pas menacé une seule seconde par le fait que je pourrais l'être.(…)"

L'emploi du terme "accusé" est sans doute un peu déplacé, mais Dolly Parton soutient les homos depuis suffisamment longtemps pour qu'on ne lui en tienne pas rigueur. Et juste pour le plaisir, voici Jolene, l'une de ses plus grandes chansons:


Xavier Héraud