Du kitsch, du spectacle… et des nanars, voici la semaine télé vue par Yagg!

SAMEDI 28 FÉVRIER
Peut-on passer à côté d'un film avec Judy Garland, notre icône absolue? Parade de printemps (1948), de Charles Walters (en VM) est un musical d'une insouciance folle, avec pas moins de 17 numéros de danse au compteur, plus Fred Astaire, Ann Miller, Irving Berlin à la musique, bref, que du bonheur! À 20h45, sur TCM. Bande-annonce:

DIMANCHE 1ER MARS
Il y a un mois, Roger Karoutchi, secrétaire d'État chargé des relations avec le Parlement et candidat – face à Valérie Pécresse – à l'investiture UMP pour les élections régionales de 2010 en Ile-de-France, faisait son coming-out avec tambour et trompettes. Maintenant que le soufflé est quelque peu retombé, il sera intéressant de voir comment l'homme politique se comporte en interview. Connaît-il l'histoire d'Harvey Milk? Cela m'étonnerait qu'Anne-Sophie Lapix, la présentatrice de Dimanche+, lui pose ce genre de questions, mais on peut toujours rêver… À 12h45, en clair, sur Canal+.

LUNDI 2 MARS
Voilà une série d'une vulgarité extrême, mais c'est tellement énorme que cela en devient fascinant. Imaginez Les Feux de l'amour mais avec des dialogues très crus et des intrigues qui ne tournent qu'autour du sexe et du fric. Du Paul Verhoeven à la sauce soap. C'est la série anglaise Femme$ de footballeurs dont M6 propose à 23h30 les premiers épisodes de la saison 3. Voici un extrait d'un épisode de la saison 5 dans lequel l'immense Joan Collins fait une apparition qui n'est pas sans rappeler son personnage inoubliable d'Alexis dans Dynastie. Accrochez-vous:

C'est la loose pour Madonna. TF1 diffuse à… 2h50 (!) l'un de ses nanars magnifiques, À la dérive (2002), de Guy Ritchie (en VF). Bon, c'est vraiment si vous êtes en manque de soleil et pour mater le beau Adriano Giannini dans le rôle du marin communiste. Bande-annonce:

Plus d'infos sur ce film

MARDI 3 MARS
Une soirée spéciale sur les sourds en prime time, c'est rare. Saluons l'initiative de France 5 qui programme dès 20h35 Sourds et malentendus, un docu-fiction qui revient sur le parcours de Sandrine Herman (l'excellente collection L'Œil et la main sur cette même chaîne, c'est elle), sourde de naissance. Puis un débat animé par Carole Gaessler. Pour briser les tabous et les clichés. Bande-annonce:

Dans la saga Batman, je demande peut-être le plus mauvais volet de la série: Batman et Robin (1997), de Joel Schumacher (en VF). Du kitsch cheapissime (on est très loin de la classe burtonienne) qui se laisse pourtant regarder avec plaisir, avec ses multiples références crypto-gays (ah, les combinaisons des deux héros avec tétons apparents!) ou encore le joli minois de Chris O'Donnel. L'œuvre avait d'ailleurs été largement saluée aux Razzie Awards de l'époque, les fameux "Oscars" des films les plus nazes de l'année à Hollywood. À 20h35, sur NRJ 12. Bande-annonce:

MERCREDI 4 MARS
On ne vous le dira jamais assez, courez voir Harvey Milk qui sort ce mercredi dans les salles! À 20 heures, l'émission On demande à voir de Cinécinéma Premier propose un focus sur le film de Gus Van Sant avec notamment une interview de Christophe Martet de Yagg. Président, je m'incline. L'émission sera aussi visible durant quelques jours sur le site de la chaîne.

Pas grand-chose à voir avec l'œuvre originale signée John Waters featuring l'inoubliable Divine. Hairspray (2007), d'Adam Shankman (en VM) est davantage l'adaptation ciné du musical de Broadway du même nom. Entraînant, mais beaucoup moins corrosif. À 20h45, sur Canal+. Bande-annonce:

Plus d'infos sur ce film

JEUDI 5 MARS
En novembre dernier, le Théâtre de la Ville à Paris a été l'écrin d'une rencontre inédite entre l'actrice Juliette Binoche et le danseur et chorégraphe anglais Akram Khan. L'Actrice et le Danseur, le documentaire de Marion Stalens, dépeint l'envers du décor de IN-I, le spectacle né de leur collaboration. Comment deux artistes aux univers différents s'apprivoisent l'un l'autre en prenant des risques? Réponse à 23h50, sur France 2.

VENDREDI 6 MARS
L'œuvre de Jane Austen continue de susciter pas mal de projets au cinéma, certains des plus farfelus (comme vous le signalait Yagg dans sa revue de web du 18 février). Rien que du très classique sur Arte ce soir à 20h45, avec cette adaptation de Raison et sentiments, en trois parties. Ou de la difficulté d'être une femme libre de ses choix dans la société anglaise du début du XIXe siècle.

Yannick Barbe