• Au Royaume-Uni, une "Speaker's Conference", commission spéciale de la Chambre des Communes, qui doit réfléchir à la façon dont les femmes, les minorités ethniques et les personnes handicapées pourraient être mieux représentées au Parlement s'intéressera aussi aux gays et aux lesbiennes. Pink News [en] ne précise pas si les trans font partie du lot, on croise donc les doigts. Les Speaker's Conferences sont rares, la dernière a lieu en 1977.
  • Dubaï ne se contente pas de s'attirer les foudres du monde du tennis, les livres qui mettent en scène des personnages gays y sont aussi bannis. Sur 20minutes.ch, NouvelObs.com [fr], Times Online et 365gay [en].
  • En France, le débat, c'est "est-ce que les César boycottent les comédies?" Aux États-Unis, c'est "les Oscars tireront-ils les leçons du Secret de Brokeback Mountain pour sacrer Harvey Milk?" Question de culture? Sur TV Grandes chaînes et AFP [fr].
  • Comme toutes les semaines (et profitez-en, c'est bientôt la fin), roulez-vous par terre en lisant la version Facebook de The L Word, sur AfterEllen.com [en].
  • Queerty [en] repose la question de l'éventuelle homosexualité d'Abraham Lincoln. Ou, plus précisément, peut-on savoir si Lincoln était homo?
  • Mickey Rourke a vraiment un problème avec l'homosexualité. À bien y regarder, il a vraiment des problèmes, tout court. La vidéo est sur TMZ.com [en].
  • Un nouveau portrait de Rachel Maddow, sur le site britannique The Observer [en], cette fois. On ne s'en lasse toujours pas.
  • Justin Timberlake (photo) prend la mode au sérieux. Et ça lui réussit. Sur The Insider [en] et Voici.fr [fr].
  • Keira Knightley dans les pas d'Audrey Hepburn? Dans un entretien au Daily Mail, Stephen Daldry, le réalisateur de Billy Elliot, confirme être en négociation pour une nouvelle version de My Fair Lady. Mais il retourne aux sources et ne prépare pas un remake du film de George Cukor (1964), qu'il juge "maladroit": "Tout est dû aux décors et costumes de Cecil Beaton, non? Qui sont fantastiques – tout comme les chansons, bien sûr. C’est un chef d’œuvre visuel, mais il a besoin d’être plus que ça." Emma Thompson a donc été chargée de préparer une nouvelle adaptation de l'œuvre de George Bernard Shaw, mais avec les chansons du film de Cukor. Et Keira Knightley estdonc pressentie pour incarner Eliza Doolittle, et a commencé les cours de chant. Sur Les Inrocks.com [fr] et Mail Online [en].

Judith Silberfeld