Dominique Chaudey est l'ancien rédacteur en chef adjoint de Têtu. Il y a quelques mois, il a décidé de tout quitter – son pays, son job, ses amis — pour s'installer à Valencia, en Espagne, où l'attendent une nouvelle vie… et un nouvel amour. Pour Yagg, il a accepté de tenir la chronique de cette nouvelle expérience.

Voici le quatrième épisode où il est question des magazines people qui n'ont peur de rien…

Épisode 4: "People et sans reproche"
J’ai toujours adoré les potins. Les cruels, les salaces, les "pas drôles", les bidons, ceux qui me concernaient. Même si tous les matins, je fonçais chez mon kiosquier pour acheter mon Libé, je ne pouvais m’empêcher de craquer pour un Voici, un Gala ou autres Closer.

Bien entendu, ma gossip addiction n’allait pas disparaître à Valencia. Et là, les filles, je suis gâté! On ne compte plus le nombre de magazines people en Espagne. ¡Hola!, Semana, In Touch, OK! (la revista del corazón), Pronto, et surtout mon préféré Cuore, le plus trash des magazines que je connaisse. Cette semaine, le sujet principal de Cuore était, rien de très original, un "Top Culos": 10 pages de cul avec des commentaires parfois monstrueux. Celui de Lily Allen est sous-titré "La increíble Culk"! Celui de Beyoncé est appelé "Modèle Amphore romaine".

Les mag people espagnols n’ont peur de rien. Il faut dire que je n’ai pas vu une seule fois un avis de publication pour un procès perdu par un journal comme on peut en voir presque toutes les semaines en France. Et les quatre pages sur Donatella Versace en maillot de bain qui feraient passer Eddie Barclay pour Justin Timberlake auraient droit à un aller-retour fissa au tribunal de Nanterre, là où les stars foncent chercher leur argent de poche chaque mois…

Du coup, les couvertures s’en donnent à cœur joie. Et les titres! "Grand moment de plaisir" sur une photo de Cameron Diaz avec un doigt dans le nez. J’y découvre ainsi des pans entiers de la culture people qui font vibrer l’Espagne. Avant de mettre un pied ici, je n’avais jamais entendu parler de la Duquesa de Alba, milliardaire, un véritable sujet people à elle seule. Sorte d’Amanda Lepore de… 82 ans, elle a une armée d’héritiers à ses basques qui, comme nous, lisent dans toute la presse locale les comptes rendus médicaux de ses fréquentes allées et venues à l’hôpital. Les photos sont immondes, le modèle n’est plus très frais certes, mais quand même… À son niveau, ça ressemble presque à de l’ethnologie.
Je suis même tombé dans Pronto sur un article concernant Sarkozy. Je sais, vous allez me dire, encore! C’est ce que je me suis dit. Mais le sujet est trop drôle, pour une fois: une entraineuse améliore la santé sexuelle de Sarkozy. Avec un programme d’entrainement personnel, une coach de 26 ans donne des détails sur ce qu’elle fait avec l’infatigable (dans le texte) président français. Le programme se base sur un renforcement du… périnée! Après moult détails sur le périnée en question, la prof ajoute: "C’est un élève génial, toujours prêt pour les exercices, même s’il peut se montrer parfois impulsif…". Ah bon? Et le meilleur: "On doit souvent les problèmes d’éjaculation précoce au périnée!". Si ce n’est pas de l’info…

Et les bogosses espagnols dans tout ça? Des bombes partout… Torse nu, à poil, por favor! Mon préféré: Miguel Angel Silvestre appelé ici El Duque. Et j’ai du bol, il est partout. Quatre couv’ cette semaine. Et c’est ainsi depuis des mois. Véritable symbole de l’hétéro latino, il a été le héros d’une série télé Sin tetas no hay paraíso, traduit ça donne "Sans nichons, y a pas de paradis". Ça ne s’invente pas… Et ses nichons à lui, il les montre. Toutes les occasions sont bonnes. Il montre d’ailleurs aussi son cul. Il est "culo masculino numero uno" pour Cuore. Il voyage toujours avec son chien pour Pronto. Il pose avec les enfants d’une association africaine pour Semana. Il sort de l’argent au distributeur pour In Touch. Et dans Cuore toujours, il fait ses courses avec son papa! Trognon, le Duque.
Depuis deux semaines, je me passe en boucle la scène de la douche du Duque qu’on trouve sur YouTube (voir ci-dessous) et ça commence à énerver mon Javier. Pour le calmer, on se tape les pages Penelope Cruz, son idole, dans OK! 22 pages! Les people ne font pas dans la dentelle, mais là, la Penelope est sublime à toutes les pages. Ici, on ne critique pas la Penelope. Ni Rafa! Mais Nadal, ce sera l’occasion d’une chronique sur le sport…

Prochainement: Est-ce que je vais grossir comme une baleine si je continue à manger comme un Espagnol?

Conseil du jour pour jouer à l'Espagnol: De l’Eurovision tu deviendras fan, et dès le mois de décembre, tu voteras pour le candidat de ton choix qui représentera l’Espagne!

Dominique Chaudey

Lire aussi les épisodes 1, 2 et 3.

La vidéo de El Duque sous la douche: