Retenez bien son nom. Johanna Sigurdardottir, nommée hier, dimanche 1er février, au poste de Premier ministre d'Islande, est la première personnalité politique homo au monde à occuper une telle fonction.

Ancienne hôtesse de l'air venue à la politique par le combat syndical, Johanna Sigurdardottir, 66 ans, était ministre des Affaires sociales et de la Santé du précédent cabinet, qui avait démissionné lundi dernier. Depuis des mois, les manifestations hostiles au pouvoir se succédaient et les Islandais se montraient chaque jour plus inquiets face à la tempête financière qui a failli mettre l'île en banqueroute.

Olafur Ragnar Grimsson, le président de la République islandaise, a demandé mardi 27 janvier à Johanna Sigurdardottir, de la coalition de centre-gauche, de former le gouvernement annoncé dimanche 1er février. Pour la première fois au monde, une lesbienne prend la tête d'un gouvernement, même si en Islande, son orientation sexuelle ne fait pas autant de bruit que dans les autres pays.

Johanna Sigurdardottir bénéficie d'une bonne cote de popularité – selon un sondage réalisé en décembre, 73 % des Islandais étaient satisfaits de son travail en tant que ministre des Affaires sociales – et ne cache pas son homosexualité. Sur le site du Parlement islandais, dont elle est membre depuis 30 ans, et sur celui de son ministère, on peut lire le nom de sa compagne, l'auteure et dramaturge Jonina Leosdottir, avec qui elle a conclu une union civile en 2002. Johanna Sigurdardottir a eu deux enfants d'une précédente union.

De nombreuses associations gays et lesbiennes européennes saluent la nomination d'une lesbienne au poste de Premier ministre comme une étape majeure. Mais le gouvernement de Johanna Sigurdardottir pourrait être de courte durée, puisque des élections auront vraisemblablement lieu au printemps.

Christophe Martet