Culture, Livres | 23.12.2008 - 13 h 07 | 2 COMMENTAIRES
  • bruno fuligni
  • homosexualité
  • Jeffrey Merrick
  • Michael Sibalis
  • Michel Foucault
  • Régis Revenin
  • registre des pédérastes

Livres: Avant Edvige, quand la police parisienne fichait les homos dans le « Registre des pédérastes »

Publié par
Quand la police fichait les "pédés" dans un registreenvoyé par yaggvideo C'est un chapitre passionnant dans un livre qui ne l'est pas moins. Tantes et Jésus du livre Dans les secrets de la police présente un document exceptionnel, le Registre des pédérastes, conservé dans les archives de la préfecture de police de Paris. Tout le […]
Quand la police fichait les "pédés" dans un registreenvoyé par yaggvideo C'est un chapitre passionnant dans un livre qui ne l'est pas moins. Tantes et Jésus du livre Dans les secrets de la police présente un document exceptionnel, le Registre des pédérastes, conservé dans les archives de la préfecture de police de Paris. Tout le monde homosexuel des années 1840-1850 défile sous nos yeux. Dans l'interview (voir vidéo ci-dessus) qu'il a accordée à Yagg, le directeur de  l'ouvrage, l'écrivain Bruno Fuligni, détaille les pépites de ce registre. Le fichier des homosexuels, sous une forme différente, a existé jusqu'en 1982, et Bruno Fuligni revient plus largement sur plus d'un siècle de surveillance policière des gays et des lesbiennes, anonymes ou célèbres.  Yagg a également demandé à l'auteur du chapitre de présenter sa découverte. Michael Sibalis est un historien canadien, grand spécialiste de...

Pour lire la suite de l'article, vous devez être abonné.e


Je me connecte ou Je m'abonne
Print This Post
Avatar de Yannick Barbe
Publié par
Directeur de la rédaction de TÊTU
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (2)
  • Par X-file 23 déc 2008 - 14 H 01

    les fichiers « Edvige » et autres trouvent leurs racines dans la droite policière française, c’est clair…
    ce livre a l’air passionnant.
    merci d’avoir rappelé que le fichier homo de la Préfecture de police a été détruit en 1981-82 par la gauche.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Gérard Koskovich 23 déc 2008 - 19 H 31

    Un grand merci à Michael Sibalis pour ses recherches et ses analyses. On attend avec impatience son livre sur l’histoire de l’homosexualité masculine à Paris.
    Quant au commentaire de l’internaute qui a remercié la gauche pour sa déstruction du fichier homo de la Préfecture de police en 1982, je dois dire que moi, j’ai une perspective différente : au lieu de le détruire, on aurait dû le mettre sous scellés aux Archives nationales pendant 50 ou 75 ans.
    J’ai moi-même fait des recherches aux archives de la police sur la vie homosexuelle aux années 1930 à Paris, et j’étais très deçu de découvrir que les fiches PD (oui, les flics ont utilisé ce sigle) de la brigade mondaine n’existent plus. Quelle perte pour l’histoire !

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.