En présentant le travail de jeunes talents prometteurs ou de photographes confirmés, la première édition de Photo Collection, qui se déroule jusqu'au 23 novembre à Paris, s'annonce passionnante. Son originalité: proposer de découvrir les œuvres de 30 auteurs (ci-dessus Damien Guillaume) à travers un parcours dans huit lieux du Marais. L'une des adresses sélectionnées n'est autre que le Centre LGBT, rue Beaubourg, qui accueille les œuvres de trois photographes. Cet événement permet aussi aux amateurs de rencontrer les artistes, de dialoguer avec eux pendant toute la durée de l'accrochage.

Nous avons sélectionné cinq images qui ont attiré notre regard.

  © Damien Guillaume

Damien
Guillaume
Co-fondateur de l'Agence Lubrik avec Thomas Lang et Christophe Hargoues, Damien Guillaume présente une série de photographies en noir et blanc colorisé, qui, explique t-il, "représente l'expression d'un univers personnel et fantasmé."


© Clémence Veilhan 

Clémence Veilhan

Elle a photographié cinquante jeunes filles pour sa série Chewing-girls. Elles ont toute la vingtaine et Clémence Veilhan s'interroge: "Sommes-nous seulement une succession de formes physiques? Sans existence réelle? Une enveloppe aussi vide qu'une image de magazine? Une bulle de chewing-gum?"


© Noel Manalili

Noel Manalili

This Dress Suits Me (en français Cette robe me va) est pour Noel Manalili "une tentative de capter en images l'expérience d'hommes en train de porter une robe". Ce processus s'apparente à une performance et la série a été produite avec des hommes de tous âges et de toutes sexualités.



© Karel Van Gerven 

Karel Van Gerven

Ce photographe belge, qui vit et travaille à Genk, a intitulé sa série Les Papiers salés. Pour Karel Van Gerven, "chaque image en contient d'autres, chaque image prend une autre image comme arrière-fond, et dans une mi-transparence, laisse percer un regard sur un nouveau fragment de la réalité."

© Emmanuelle Barbaras

Emmanuelle Barbaras

Elle fut l'une des premières photographes à documenter l'épidémie de sida, en France et dans le monde. Nous la connaissons bien puisqu'elle a notamment travaillé avec notre équipe pour le guide Têtu+ sur le VIH. Ses portraits sont toujours touchants et respectueux. Emmanuelle Barbaras propose aujourd'hui un travail en noir et blanc sur le corps masculin.

Christophe Martet

Photo Collection, premier parcours photographique, du 20 au 23 novembre, à Paris, dans le Marais. Renseignements sur www.photocollection-paris.com