Xena et Gabrielle sont toujours vivantes, elles sont sur la chaîne Sci Fi. La diffusion en France de la sixième et dernière saison de Xena, la guerrière, série américaine culte — spin off d’Hercule — commence ce mardi, terme d’une intégrale programmée depuis la fin de l’été.

Résumé des épisodes précédents: guerrière plus que sanguinaire, Xena a croisé le chemin d’Hercule. Hasard de la rencontre, extrême lassitude, la soif de sang de la chef d’armée s’éteint peu à peu. Au moment où elle enterre son passé, elle sauve les femmes d’un village de l’esclavage. Parmi elles, une certaine Gabrielle. La jeunette est barde, poète, bavarde comme une pie et aussi légère que le fardeau que porte Xena est lourd.

Pendant cinq saisons, ces deux-là partent faire le bien dans leur Grèce natale, en Angleterre, en Égypte ou en Chine, rencontrent Ulysse, croisent le fer avec le dieu de la guerre Arès, s’acoquinent avec Aphrodite, font naufrage, ont des enfants, retrouvent souvent Jules César, l’ennemi juré de Xena, et, toujours, sauvent la veuve et l’orphelin.

Chemin faisant, la série dévoile l’horrible passé de Xena, celle-ci refuse tout pardon mais s’humanise au contact de Gabrielle qui, elle, mûrit, sort de l’ombre de la princesse.
Les épisodes peuvent être graves, loufoques ou carrément dézingués, entre voyages dans l’au-delà, effets spéciaux, un assaisonnement cocasse des légendes grecques… Xena sauve Prométhée, remplace Cléopâtre et séduit Antoine, est crucifiée trois fois, meurt deux fois avant de mourir vraiment. Gabrielle, elle, devient reine des Amazones — ah les danses lascives mémorables de ses consœurs —, est elle aussi crucifiée mais seulement deux fois, meurt et ressuscite à son tour.

"CE QU’ELLES FONT EN PRIVÉ NE NOUS REGARDE PAS"
Deux filles, l’une brune, force de la nature, l’autre blonde et poète. Âmes sœurs ou plus si affinités? La série ne le dit pas mais les savoureux dialogues de la version originale sont souvent considérés crypto-lesbiens. La traduction française, malheureusement, a aplani de nombreux sous-entendus mais on ne boudera pas cette sixième saison, peut-être la meilleure, dont le 18e épisode, Le fil de la vie, a tout d’un long coming-out. À ne pas manquer non plus, l’hilarant épisode 13, quand un reporter venu du XXIe siècle pose carrément la question aux deux femmes: oui ou non, sont-elles ensemble? Dans un entretien accordé au Denver Post, en 1996, Lucy Lawless, qui incarne la princesse guerrière, avait expliqué: "Nous sommes conscients qu’il y a un côté lesbien, et ça ne nous fait pas peur. C’est une histoire d’amour entre deux personnes. Ce qu’elles font en privé ne nous regarde pas."

Et c’est sans doute aussi pour cela que la série est devenue totalement culte dans la communauté lesbienne. De plus, hétéros, mariées avec des enfants, Lucy Lawless et Renee O’Connor (Gabrielle) ont toujours apprécié cette popularité inattendue et ont beaucoup joué, avec succès, de l’ambiguïté de la relation entre leurs personnages. Mais ce n’est pas seulement un jeu, elles rendent clairement aux lesbiennes l’affection que celles-ci leur portent. Ainsi, au lendemain de l’élection de Barack Obama, Lucy Lawless s’est élevée, dans son blog, contre le succès de la Proposition 8.

Internet s’est emparé avec gourmandise de cet aspect. De nombreux xenaphiles se sont révélés très créatifs sur YouTube, en particulier. Bien qu’arrêtée en 2001, la série reste aussi très vivace sur la toile, notamment grâce au site whoosh.org qui propose, entre autres, de véritables xena studies. Oui, ces deux filles-là sont toujours vivantes.

Bénédicte Mathieu

Aujourd’hui, sur Sci Fi, à 16h40. Rediffusion demain à 10h40. Et si vous avez également raté ce créneau, les 10 épisodes de la semaine sont proposés dans la nuit du samedi au dimanche, à partir de minuit.

En bonus Un montage dédié à Xena et à Gabrielle avec en fond sonore le tube de t.A.T.u., All The Things She Said. Tout est dit!