Avoir plus de 40 ans et encore un peu de mémoire peut finalement s’avérer utile. C’est le constat que j’ai fait en savourant le premier Guide de survie de Maxime Donzel, consacré à la drague hors les murs en dix points, publié sur Yagg ce week-end. Un article qui a été très lu, y compris par le blogueur gay Matoo.

Dans le conseil numéro trois du guide, il est question d’investir le deuxième
wagon du métro. Et cela m’a rappelé qu’au début des années 80, la
tentative avait déjà été lancée de faire de la deuxième voiture le lieu de rendez-vous des homos. Tout était parti du slogan de
la RATP de l’époque: "Démarquez-vous, prenez la deuxième voiture", en
opposition à la voiture individuelle. Les gays l’avaient pris au mot.
J’avais testé et une fois, cela avait marché, très bien même. Cette
anecdote ne s’arrête pas là. Quelle ne fut pas ma surprise de voir
en 1981 fleurir sur les murs de Paris des 4 par 3 vantant les mérites
de la "deuxième voiture" avec un modèle à la folle coiffure qu’on croirait tout droit sorti d’un clip du groupe Wham!. Clin d’œil
d’un créatif de l’agence ou pur hasard? L’histoire ne le dit malheureusement pas.

Christophe Martet