À l’unanimité et dès le premier tour. Beau succès pour Tristan Garcia qui avec son premier roman, La Meilleure Part des hommes (Gallimard), remporte le prix de Flore 2008.
Années 80 à Paris. Le sida fait rage. Quatre personnages (dont deux figures homosexuelles, librement inspirées de Guillaume Dustan et de Didier Lestrade) aux destins croisés. La Meilleure Part des hommes a été l’un des buzz (largement surestimé) de la rentrée littéraire.
À voir, l’interview de l’auteur sur le site officiel de Gallimard (cliquer ici).