Dernier épisode du carnet de bord de Michael Bosia, professeur en science politique et militant démocrate, à Colchester dans le Vermont (États-Unis).

1 h 30 (heure locale) Selon CNN, la "république populaire" du Vermont a été le premier État remporté par Obama, à 19 heures ce soir (heure locale). Dans mon petit village vraiment rural, Obama a gagné la présidentielle par 971 électeurs contre 459 pour McCain. Les États-Unis ont basculé de la droite au centre gauche, même les États d’Ohio, de l’Iowa, de la Floride, du Colorado, du Nouveau Mexique, de la Virginie, du Nevada, et peut-être aussi, le Missouri, la Caroline du Nord et l’Indiana.

Pour tous ceux qui étaient rassemblés chez Claire, notre resto, pour attendre le résultat, la victoire d’Obama est historique. "Un président noir va faire avancer le drapeau rouge, blanc, et bleu vers un futur vert," explique Mason, un jeune homme sensible, qui est un cuisinier. De la même façon, une petite fille de 9 ans est impressionnée qu’un Africain-Américain va gouverner un pays plutôt blanc. Beth, qui travaille dans une co-op bio, espère qu’Obama ira se faire des amis dans le monde et pas des ennemis.

On attend des nouvelles de la Californie par rapport à la Proposition 8. D’après les premiers décomptes, le oui à la Prop 8 serait largement vainqueur.  Mais les clients chez Claire, plusieurs de mes amis ailleurs, et notamment en Californie, sont plutôt philosophes. S’il devait choisir entre une Maison Blanche à gauche et le droit au mariage en Californie, Ken, un artiste, choisirait la Maison Blanche. "J’ai beaucoup d’amis en Californie," m’a-t-il dit. "À la longue, on va gagner tous les droits. C’est une de ces questions complexes qui finissent par être réglées par des procès et puis finalement par la Cour suprême.  Maintenant, il fallait gagner la Maison Blanche, ce qui est moins complexe."

Lauren, une jeune lesbienne célibataire qui habite à San Francisco, est d’accord. "La Cour suprême va se saisir de la question du mariage pour les couples homosexuels pour une décision finale pendant la prochaine décennie, que la Proposition 8 passe ou pas ce soir. Pour les gays et les lesbiennes, le président des États-Unis va nommer les juges qui vont décider la question de notre égalité."

Chacun d’entre nous lutte contre la haine et la peur révélées encore dans la campagne contre le mariage pour les couples de même sexe, selon Lauren. Mais la lutte pour l’égalité de tous est basée sur deux fondamentaux : le droit à une vie privé et les qualités d’un chef d’État qui veut donner la parole à ceux qui sont encore marginalisés, sans pouvoir, qui vivent dans la  pauvreté, et souffrent de violence sociale.

Nous espérons, il me semble, que Barack Obama sera le chef d’État américain dont Lauren parle. Et l’élection de Barack Obama me semblait vraiment impossible il y a un an.  Mais maintenant, alors que je me détends chez moi, ce qui arrive aujourd’hui est vraiment an American thing. J’emprunte une phrase à Michelle Obama autrefois mal interprétée par le public, mais bien comprise par moi, un gay. "Pour la première fois dans ma vie adulte, je suis fière de mon pays."