Ils espéraient une joie sans bémol, mais les gays, les lesbiennes et plus généralement les défenseurs des libertés d’Arizona, de Floride et d’Arkansas n’auront pas eu cette chance. En Floride et en Arizona, les électeurs étaient invités à se prononcer pour ou contre l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Si l’enjeu n’est pas aussi important qu’en Californie — les mariages de couples homosexuels ne sont de toute façon pas autorisés dans ces deux États, ces textes ne font qu’interdire la possibilité de les permettre —, la défaite, très nette (56% en Arizona, 62% en Floride), n’en est pas moins amère. Quant aux électeurs d’Arkansas, ils se sont prononcés à 57% contre l’adoption d’enfants par des couples non-mariés, qu’ils soient homosexuels ou hétérosexuels.

Judith Silberfeld